J'ai quitté ce monde et je suis revenu transformé
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 chambre de Mélissange Lessage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mélissange
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 109
[F]onction : vampire
[S]tatut : vampire
Date d'inscription : 13/01/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: en recherche
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 8eme génération
MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Mar 13 Fév - 4:23

[retour de reikjavick la blanche ]



Mélissange continua son lent chemin vers le palais, transportant précieusement le corps inanimé de Vitalli, désarticulé comme une poupée de chiffon. Elle avait cessé de pleurer, le vent glacial asséchant ses larmes et n’en laissant que de pales sillons rosés.
Elle traversa le grand hall sans que personne ne l’aperçoive et se dirigea vers sa chambre.
Elle déposa le corps sur son lit et le couvrit machinalement d’une épaisse couverture avant de courir à en perdre haleine à travers les longs couloirs interminables.
Elle revint quelques instants après avec le nécessaire pour essayer de ramener à la vie son serviteur.
Mélissange sortie une longue aiguille et la planta d’un geste tremblant dans le bras glacé du jeune homme. Elle n’avait jamais fait cela auparavant, elle avait juste vu quelques infirmières s’acharner à donner un semblant de vie à des corps mourants.
Le liquide rouge commença à s’écouler lentement dans le tube transparent le reliant à la poche de sang.
Elle plaça quelques oreillers sous la tête de Vitalli afin de le surélever et déposa un baiser sur son front trop froid.


Il est temps que tu reviennes…

La jeune femme ôta son manteau et le déposa sur une chaise qu’elle glissa vers le lit. Les minutes s’égrenaient à un rythme lent et angoissant. Il ne réagissait pas, elle pouvait encore sentir son cœur battre trop faiblement. La poche se vida en même temps qu’elle laissait échapper un soupir de crainte.
Elle prit un nouveau petit sac de précieux liquide grenat et l’échangea, combien en faudrait il ?
Mélissange reprit place sur la large chaise et prit la main de Vitalli dans la sienne. Elle recommença à lui parler, de tout et de rien, de mots et de phrases dont il ne se souviendrait sûrement pas mais qui avaient au moins le pouvoir de lui faire savoir qu’elle était là et qu’elle ne le laisserait pas s’enfuir loin d’elle ainsi. Elle ne le permettrait pas.
Elle baissa la tête, elle ne ressentait pas la fatigue mais le poids de ce qu’elle avait fait. Elle aurait dû pouvoir trouver une autre solution, cela ne pouvait pas s’achever ainsi.
La vampire resserra l’étreinte de sa main sur celle de Vitalli et se mit à sourire en regardant son visage si paisible, il semblait endormi.
Elle continua de lui raconter sa vie, ses lectures, tout ce qui lui passait par la tête et ce pendant ce qui lui sembla une éternité.
Une troisième poche de sang commença à s’écouler lentement dans le bras de Vitalli, les couleurs revenant progressivement sur son visage.
La tête toujours baissée, elle se mit à réciter des poèmes, comme le faisait si souvent Marcus pour la réconforter et l’endormir.
Il prenait cette voix si douce et apaisante que le monde aurait pu être à feu et à sang autour d’elle sans qu’elle s’en soucie.
Mélissange commença à déclamer sur le même ton que Marcus un des poèmes qu’il affectionnait tant parmi tous ceux de Victor Hugo, reprenant le deuxième couplet entre deux sanglots.


Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.


Elle acheva le poème dans un murmure, afin d’écouter la respiration redevenue normale de Vitalli et espérant le voir enfin ouvrir les yeux et apaiser son chagrin par un regard de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-de-babylone.bbconcept.net/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Mar 13 Fév - 21:33

Il flottait entre le néant et la conscience. Alors que le précieux liquide s’écoulait de nouveaux a un débit suffisant pour irriguer de nouveaux ses muscles, il traversa cette frontière par un battement de cœur, seul sensation dont il eut conscience. Il se savait vivant, mais il n’avait pas de pensées structurées, il était retourné à l’état des premières amibes qui avaient colonisé cette planète des millions d’années auparavant, et il savait également qu‘il avait froid. Puis la conscience du soit revint en même temps que la douleur, elle était aiguë, et parcourait tout son corps. Il avait la gorge sèche et l’impression de s’étouffer lui fit prendre une grande inspiration. Son rythme cardiaque augmenta de façon significative. Alors que ses processeurs inhibaient la douleur de façon à la rendre supportable, il récupéra progressivement l’usage de ses sens: L’ouïe tout d’abord, mais seul des sons étouffés et lointain lui parvinrent de façon déformée, comme s’il était plongé dans l’eau.

Puis il eut la force d’ouvrir les yeux, comme à son arrivé au palais, il ne perçut que des taches floues au départ, il fallut également un certain temps avant qu’il ne s’habitue à la luminosité du lieu. Et tout lui revint, et fut soulager de comprendre qu’il avait bien trop mal pour être déjà mort, il se sentait faible, incapable du moindre mouvement. Son audition était redevenue acceptable malgré un horrible sifflement, et il se rendit compte de la présence de Mélissange, dont le son de sa douce voix eut pour effet de le calmer. Il se retrouvait dans une position très agréable, il avait l’impression d‘être materné, comme lors de sa lointaine et courte enfance. Elle déclamait quelque chose, mais il n’en comprenait pas le sens, il n’avait pas la force de réfléchir. Il se mit à la chercher des yeux, il réussi à légèrement incliné la tête pour la découvrir à son chevet. Il n’avait pas encore la force de lui sourire, mais il était soulagé comme jamais il ne l’avait été.

Il se racla la gorge bruyamment, tandis que sa bouche sèche était de nouveau hydrater par sa salive. Mais tout cela était insuffisant, c’était comme s’il avait été vidé de chaque molécule d’eau, et il était assaillit par une violente soif: Appel impérieux de son organisme pour assurez sa survie. Il redécouvrait peu à peu son corps alors que la chaleur se réinstallait lentement dans ses membres, il se rendit alors compte qu’il était sous une couette confortable. Finalement il réussit à lâcher dans un faible râle:


« De l’eau… »

Il avait le besoin impérieux de se réhydrater pour compenser la perte de fluide. Il n’avait vraiment aucune force, et il lui faudrait un certain temps pour récupérer. Finalement, il se rendit compte que ses premières paroles n’étaient guère sympathique pour elle, elle était égoïste, même si elles étaient guider par l’urgence de la situation. Finalement il la fixa comme il put avant de lui glisser de manière difficile:

« Merci. »
Revenir en haut Aller en bas
Mélissange
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 109
[F]onction : vampire
[S]tatut : vampire
Date d'inscription : 13/01/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: en recherche
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 8eme génération
MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Mer 14 Fév - 2:14

Mélissange leva la tête en entendant le raclement de gorge de Vitalli, il ouvrit les yeux, semblant ne pas la voir. Son état était lamentable, mais il était en vie et c’est tout ce qui importait pour le moment.
Dans un souffle il lui demanda de l’eau, comment avait elle pu ne pas penser à cela. Elle se leva alors immédiatement et partie dans la salle de bain chercher un verre d’eau pas trop fraîche pour ne pas refroidir à nouveau son corps. Elle n’entendit pas le remerciement qu’il murmura d’une voix faible.
Elle revint rapidement prêt de lui et prit place à ses côtés sur le lit, elle l’aida à soulever sa tête d’un geste maternel et porta le verre à ses lèvres, versant doucement le liquide dans sa bouche.


J’ai bien cru que tu ne reviendrais jamais, si tu savais à quel point je m’en veux de ne rien avoir pu faire et d’avoir dû en arriver là !

Elle prit une serviette qu’elle avait rapportée de la salle de bain et essuya les gouttes d’eau qui s’échappaient du verre. Mélissange posa une main sur le front de Vitalli, il était encore froid mais la température de son corps le mettait désormais hors de danger. La jeune femme déposa plusieurs oreillers sous la tête de l’humain afin de la surelever et de le caler confortablement. Elle déposa le verre à moitié vide sur la table de chevet et regarda Vitalli de nouveau, anxieuse.

Vous devriez vous reposer maintenant et dormir un peu, la nuit à été plus que longue pour vous.

Elle se leva et alla éteindre le grand lustre de la chambre, laissant une petite lumière sur la table de chevet.
Mélissange retira délicatement l’aiguille du bras de son compagnon et passa un léger coton imbibé d’alcool avant de mettre un pansement. Elle reprit ensuite place sur son fauteuil et prit la main de Vitalli.


Dors, je veillerai sur ton sommeil, ne t’inquiète pas.

Elle savait que le soleil allait bientôt se lever et qu’avec l’aube elle tomberait certainement en torpeur, à moins que les saisons Islandaise et les caprices de cette région ne la tiennent éveillée plus longtemps. Mais il n’avait pas besoin de le savoir.
Elle avait fermé la chambre à clé et personne ne pourrait rentrer sans la réveiller. Elle lui sourit et plaqua sa tête contre le dossier de la chaise tout en continuant de le fixer d’un regard rassurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-de-babylone.bbconcept.net/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Mer 14 Fév - 21:26

Il but le précieux liquide, la source de toute vie en fait. Mélissange était des plus attentionné avec lui, elle lui avait rajouté des oreillers et devait le veiller de puis des heures. Il ne pouvait sortir un mot de plus pour lui répondre, mais il tenta de la remercier du regard, elle s‘en voulait, pourtant il n’avait rien a lui reprocher, elle avait été dévouée, elle avait donné de sa personne pour sauver sa propre vie. Il avait besoin de repos, elle avait raison. Il n’avait jamais été aussi proche de la mort, il ne pouvait pas encore être certain de ne pas avoir de séquelles de cette aventure. Il vivrait encore quelques heures de plus, il pourrait encore souffrir et peut être même connaît quelques instants apaisant.

Elle lui serra tendrement une main et pris place dans le fauteuil a coté de son lit. Les heures s’égrainèrent, et elle finit par s’endormir alors que le soleil se levait, pour illuminer l’Islande d’une courte journée. Pour la première fois il l’a contempla endormi, si on pouvait parler de sommeil pour un vampire. Il entendit les grands volets en acier du palais se mettre en place pour préserver ses occupants immortels des rayons du sommeil. Lui même finit par s’assoupir, et se reposa paisiblement dans un sommeil réparateur, toutes ses ressources naturels et technologiques tendant a sa guérison; Jusqu’à ce qu’une nouvelle soirée pointe.
Revenir en haut Aller en bas
Mélissange
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 109
[F]onction : vampire
[S]tatut : vampire
Date d'inscription : 13/01/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: en recherche
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 8eme génération
MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Ven 16 Fév - 13:38

HRP / désolée du retard Wink


Mélisssange avait fini par tomber en torpeur, ne pouvant lutter contre l’effet qu’avait le lever du soleil sur elle. Elle se réveilla dés la nuit venue. D’abord un peu perdu, ne comprenant pas ce qu’elle faisait sur ce fauteuil, ses yeux tombèrent sur le corps de Vitalli endormi dans le grand lit.
Elle se mit à sourire, il dormait paisiblement et sa respiration était redevenue normale.
Elle se rapprocha silencieusement et mit sa main glaciale sur son front, il était chaud, la vie courrait à nouveau dans chacune de ses veines. Il était dorénavant hors de danger.
Elle se dirigea à pas de loup vers la porte et sortit, revenant quelques minutes après avec un grand plateau.
Mélissange se doutait qu’il n’allait pas tarder à se réveiller et aurait besoin de se restaurer, comme elle d’ailleurs.

Elle prit place aux cotés du jeune homme et caressa doucement son visage tout en lui parlant dans un murmure pour ne pas le réveiller trop brutalement.


« Vitalli, réveil toi, tu dois reprendre des forces… »

Puis elle se mit à rire intérieurement. La situation aurait été comique si elle n’avait pas cet arrière gout de cauchemar. La maitresse servant le petit déjeuner au lit à celui qui aurait dû être son esclave. Les rôles étaient dangereusement inversés, elle avait complètement succombé à ce mortel et le savait maintenant clairement.
La jeune femme savait que cela arrivait fréquemment parmi les gens de sa race, sûrement un défaut dans leur carapace immortelle, les poussant à vouloir s’accrocher à leur ancienne vie par procuration. Quoi de plus doux que de sentir se souffle et cette peau chaude et pleine de vie. Jamais elle n’aurait cru cela possible de sa part, elle qui avait toujours vécue avec et pour un vampire, n’avait jamais connu cette sensation étrange.
De toute manière elle n’avait pas envie d’y penser maintenant, il avait été pour elle un souffle de fraicheur sur sa vie bien morne et solitaire, cela lui suffisait pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-de-babylone.bbconcept.net/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Dim 18 Fév - 15:52

[Hrp/ Je suis encore plus en retard...Embarassed ]

Une douce caresse le tira de son état de semi-sommeil. Ses membres étaient encore lourds, mais sa situation était beaucoup plus confortable que la veille, il avait récupéré de façon incroyablement rapide, notamment grâce à ses implants. Au moins avai- il les idées bien plus claires. Il ouvrit les yeux pour découvrir Mélissange veillant sur lui. Il l'accueillit avec un petit sourire. Il se demanda s'il pouvait réellement se retrouver au milieu de l'enfer. Celle ci lui avait même apporté de quoi se nourrir, à se demander qui était le serviteur. Il se redressa difficilement, cela lui faisait bizarre de se retrouver dans ce lit confortable. Il s'adressa à elle avec un sourire peu sur

"Merci, c'est pas passez loin..."


Il était encore un peu choqué de ce qu'il venait de vivre. Il lui devait la vie, il n'aurait jamais cru qu'il aurait une telle dette envers un nosferatu un jour. Mais ce n'était pas le seul problème il ne savait pas ce qu'elle avait put voir après avoir bu autant de son sang... Et cela ne manquait pas de d'atténuer la satisfaction qu'il avait de s'en être sortit ce coup ci. Au moins la prochaine fois qu'il irait en ville il utiliserait un mode opératoire bien différent. Il saisit la nourriture qu'elle venait de lui apporter et commença à manger, avaler était un peu douloureux, mais sa guérison totale passait par la, son corps manquait actuellement de quasiment tout.
Revenir en haut Aller en bas
Mélissange
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 109
[F]onction : vampire
[S]tatut : vampire
Date d'inscription : 13/01/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: en recherche
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 8eme génération
MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Mar 20 Fév - 1:42

Mélissange regarda le jeune homme se redresser avec quelques difficultés et essaya de l’aider à s’asseoir dans le grand lit. Il semblait encore sous le choc de ce qui s’était passé la vieille, elle par contre avait cessé d’y songer.

Elle prit le plateau qu’elle avait rapporté peu de temps auparavant et le déposa prêt de Vitalli.


« Il est temps de reprendre des forces jeunes homme ! »

Elle lui sourit, sa voix essayant d’être aussi joviale que le permettait la situation. Elle aurait voulu lui dire des paroles apaisantes, mais elle n’en avait pas. Tout ce qu’elle pourrait lui dire serait tout sauf apaisant, ou alors serait pure mensonge.
Elle s’assit sur le lit et le fixa paisiblement.


« Ce que tu as dû vivre la nuit dernière est affreux, tu as peut être été formé à endurer beaucoup de choses, mais cela à dû certainement dépasser de beaucoup ce à quoi tu t’attendais ! »

Elle posa son index sur la bouche de Vitalli, l’intimant à ne pas réagir de suite.

« Ta vie à défilée devant mes yeux comme un film muet, tu peux continuer à me mentir si cela te convient mieux, je n’y vois aucun inconvénient. Je pense juste qu’il serait préférable pour toi de parler de cela une autre fois, quand tu auras recouvert tes forces… »

Mélissange lui lança une œillade amusée, elle savait qu’il continuerait sûrement à nier et qu’elle aurait eut toutes les raisons possibles de le laisser s’éteindre lentement devant ses yeux. Mais au plus profond d’elle-même, elle espérait faire un jour comprendre à Vitalli que tous les êtres de la nuit n’étaient pas tous des êtres pervers et sanguinaires. Elle en était la preuve vivante…ou plutôt morte…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-de-babylone.bbconcept.net/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Mer 21 Fév - 22:40

La révélation de Mélissange aurait du l'achever, il s'était déjà fait à cette hypothèse au moment ou il avait prit sa décision. Mais il n'aimait pas vraiment sa réaction, elle prenait beaucoup trop bien, il en était suspicieux, même s'il n'en laissait rien paraître. Malheureusement il ne pouvait pas savoir ce qu'elle en savait réellement. Elle savait qu'il avait subit un entraînement, la belle affaire, elle prétendait avoir vu dans sa vie comme dans un film muet, cela voulait-il dire qu'elle ne pouvait que voir des images? Si c'était le cas elle ne pouvait faire que des suppositions. De toute façon la seul chose qui comptait était de savoir ce qu'elle avait bien put voir.

Elle conclut qu'il avait dut endurer bien plus que prévue, mais elle était loin de la vérité, il était préparer à mourir, du moins en théorie. Finalement la désagréable impression d'être revenu au point de départ, d'être amener à considérer même Mélissange comme un ennemi potentiel. Cette épreuve qui aurait dut les rapprocher n'avait fait que creuser un nouvel obstacle. Peut être était-il trop sonner, pour y réfléchir correctement mais il ne se sentait plus vraiment en sécurité. Devait il éliminer celle qui l'avait ramené à la vie, profité de son apparente bonté a son regard. Après tout ils avaient peut être besoin de lui vivant pour remonter la trace de l'organisation...

Il était pris d'une soudaine bouffé de paranoïa, il dévisagea sa sauveuse. Il ne savait plus vraiment comment la considérer. Elle n'était pas comme les autres, du moins en apparence, peut-être était elle une manipulatrice talentueuse. Les idées se bousculaient, le sang battait fortement dans ces temps, une forte migraine était revenue le hanter. Il se prit la tête avec une main.


"Heu oui je pense que c'est mieux..."

Ca voit était étouffer, peut être ceci n'était qu'un effet de sa déshydratation, il était parti à déliré, comme ci cette réalité énoncée par Mélissange était trop dure.
Revenir en haut Aller en bas
Mélissange
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 109
[F]onction : vampire
[S]tatut : vampire
Date d'inscription : 13/01/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: en recherche
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 8eme génération
MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Ven 23 Fév - 13:41

Mélissange se rapprocha de Vitalli et posa sa main sur son front. Il semblait anxieux et complètement perdu, peut-être avait il prit de la fièvre.
Elle retira sa main et lui adressa de nouveau un large sourire emplie de compassion, son corps était redevenu délicieusement chaud, mais il ne semblait pourtant pas souffrir d’une température trop élevée.


« As-tu besoin d’autre chose ? »

Elle commençait à s’inquiéter de son changement d’attitude, elle le sentait s’éloigner d’elle et ne supportait pas l’idée qu’il puisse lui en vouloir pour ce qu’elle lui avait fait.
La jeune femme se mordit les lèvres quelques instants, elle ne savait pas quoi lui dire pour le réconforter ou l’amener à se confier.


« Quelque chose te tracasse ? Parle-moi au lieu de te ronger ainsi ! »

Elle partit dans la salle de bain et revint quelques instants plus tard munie d’une serviette mouillée d’eau fraiche et la déposa sur le front de son serviteur.
Mélissange reprit place sur le lit et prit entre ses mains la main de Vitalli.


« Il y a une chose qu’il te faut comprendre, si tous les hommes sont différents, les vampires le sont aussi, je suis sûre qu’ils ne peuvent pas être tous comme les bêtes affamées de ce soir. Et comme certains hommes ne méritent pas leur vie, certains vampires ne méritent pas leur immortalité »

Elle se tût et dévisagea le jeune homme, attendant de voir sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-de-babylone.bbconcept.net/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Ven 23 Fév - 23:36

Le monde lui semblait atrocement déformé. Mais ou était il en fait? Ses implants ne répondaient plus, était-il possible que les autres soit capable d’utiliser un system de brouillage élaboré? Les idées se bousculaient dans son esprit à une vitesse effarante, il en vint à ne pas réussir à reconnaître la présence de Mélissange. Il entendait une voix lointaine mais le sens de ces paroles lui était inintelligible. Il était bien au de là des concepts qu’on pouvait lui exposer. Il n’y avait plus d’Islande, de vampires et d’humains il était seul et il était presque sur qu’on lui voulait du mal et que sa vie était en danger…

Soudain on lui prit la main, il se retourna vers l’ombre qui venait d’entrer en contact avec lui. Il pointa son regard sur l’intrus, ses yeux gris se durcir. Soudain il repoussa l’ombre violemment d’un bras et sauta de l’autre coté du lit violemment. Ses membres le faisaient atrocement souffrir, mais il devait fuir, bon venait de le découvrir, il devait absolument préservé sa vie le temps de pouvoir communiqué ce qu’il avait appris. Mais que savait-il au fond? Qu’avait-il apprit, à qui devait-il communiquer et pourquoi ? Des questions subsidiaires qui furent bien vite ausculté par son instinct de survie.

Il tenta de se relever, pour fuir cet environnement hostile, il n’y voyait rien d’autre que des ombres au contour flou, mais par de vieux réflexes il en était venu à conclure qu’il était dans une pièce rectangulaire et avait repéré plusieurs itinéraires de fuite. Il devait à présent mettre le plus de distance entre lui et son poursuivant. Cependant il ne fit pas plus de deux pas avant de chanceler puis de se retrouver à genou. Son corps n’était plus que douleurs, et ses muscles l’avaient littéralement lâché. Il se retrouva finalement à ramper, malgré son rythme particulièrement lent par sa détermination il atteignit le pas de la porte de la chambre. Cela n’avait fait qu’empirer son état, ses ongles étaient en sang et de la bave coulait de ses lèvres tandis que son visage était révulsé.

Ses forces le quittaient, il se savait fichu, il allait mourir ou peut être pouvait il tenter un dernier baroud d’honneur, pour ne pas partir seul. Il en était devenu quasiment hystérique. Puis il se calma d’un coup, sa respiration se calma, mais il était devenu tremblotant: Les implants avaient réagit et avaient lancé des contre-mesures pour faire baisser sa fièvre…
Revenir en haut Aller en bas
Mélissange
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 109
[F]onction : vampire
[S]tatut : vampire
Date d'inscription : 13/01/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: en recherche
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 8eme génération
MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Dim 25 Fév - 13:41

Alors qu’elle lui prenait la main afin de le rassurer, Vitallai la repoussa violemment et bondit hors du lit. Mélissange resta sans voix et le regarda essayer de s’échapper de la chambre en rampant.

La jeune vampire resta interdite observant la réaction d’horreur qu’elle avait fait naitre chez son compagnon.
L’humain ressemblait à une bête effarouchée luttant pour sa survie et essayant de s’échapper de sa prison dans un dernier espoir.
Il semblait possédée par une rage immense, elle n’osa pas s’approcher de lui et se contenta de regarder son petit manège. Il avait complètement perdu l’esprit…
Vitalli sembla enfin se calmer et se mit à trembler, allongé dur le sol froid de la chambre, prêt de la porte d’entrée.

Mélissange s’approcha doucement afin de ne pas l’effrayer plus, prête à répondre à tout geste de violence.
Une telle réaction ne pouvait vouloir dire qu’une chose, il la haïssait désormais et leur relation ne serait certainement plus comme avant.

Elle s’accroupit à coté du corps grelottant et lui lança un sourire narquois empli de cette grâce glaciale que seuls les êtres de la nuit savent transmettre.


« Comptez-vous vous enfuir du palais en rampant à l’aide de vos doigts ensanglantés ? »

Elle se releva, alla chercher un coussin et le déposa sous la tête de Vitalli qui paraissait complètement submergé par la fièvre. Mélissange prit place à ses cotés, pliant ses jambes en tailleur.

« Je ne veux qu’une chose, vous aider à vous remettre de cette affreuse expérience. Mais je ne peux rien pour vous si vous vous malmenez ainsi ! »

Elle laissa échapper un soupir et surprit sa main se dirigeant vers les cheveux trempés de sueur de Vitalli. Elle suspendit son geste, de peur de l’effrayer à nouveau.

« Il vous reste deux solutions, soit vous me faites encore un peu confiance, soit vous ne comptez que sur vous-même…Je pense que pour le moment, vous devriez me laisser veiller sur vous ne serait ce que le temps de vous remettre sur pied, ensuite vous aurez tout le loisir d’essayer de me tuer ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-de-babylone.bbconcept.net/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Mar 27 Fév - 22:37

Peu a peu il avait repris conscience de son environnement. Il se sentit humilié, il était dans une situation pitoyable, ainsi recroquevillé sur ce sol froid et dure tel une grotesque marionnette. Il cligna des yeux et tenta de tourner son visage alors que Mélissange approchait prudemment. Elle devait être gêner, peut être même effrayer par son comportement d'animal. Il grelotta lorsqu'elle sembla le détailler, finalement il était devenu bien peu de chose.

Elle se moqua de sa pitoyable tentative de fuite, mais son sourire narquois lui semblait un peu vexer, il était encore dans le vague, mais il commençait à la connaître... D'ailleurs elle finit par lui apporter un cousin et finit par se placer près de lui de façon maternelle, apaisante. Encore une fois il trouvait sa présence apaisante, comment avait-il put croire qu'elle pouvait lui vouloir du mal... Pourtant au fond de lui une voie lui criait de rester prudent de ne pas se laisser avoir par les tours d'une sorcière.

Elle se pencha vers lui et toujours tendrement approcha pour lui caresser les cheveux, au dernier moment elle se ravisa. Peut être craignait-elle qu'il l'attaque, peut être l'effrayait il? Il regrettait tout cela, il se rendait compte que l'amitié de cette vampire était important pour lui, et ce geste dans le fond, lui fit mal. Mais c'est dernières paroles furent encore plus douloureuses. Elle semblait vraiment vexer par ses actes, et il le comprenait. Il pencha sa tête en arrière, ses yeux commençaient à s'embrumer... Il lâcha dans un soupire:

"Je sais plus..."

Il se sentait las, il aurait put essayer de la tuer plusieurs fois, professionnellement, c'était la chose la plus simple a faire, elle en savait beaucoup trop. D'un autre côté il n'était pas vraiment sur d'y arriver. Malgré son mal de crâne, il se concentra pour chasser les larmes qui naissantes. Il était déjà assez pitoyable comme ça, du moins il s'imaginait le teint blême traînant des valises énormes sous les yeux, et considérablement amaigri. Il se sentait si faible...
Revenir en haut Aller en bas
Mélissange
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 109
[F]onction : vampire
[S]tatut : vampire
Date d'inscription : 13/01/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: en recherche
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 8eme génération
MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Lun 5 Mar - 18:12

Vitalli était dans un état pitoyable à voir, il gisait sur le sol, grelotant et ressemblait plus à un enfant apeuré qu’à l’homme qu’elle avait connu.
Il soupira une courte phrase, révélant qu’il était en proie à bien des doutes. Elle se sentait dépassée par les évènements et ne savait plus comment gérer la situation qui se dégradait tout comme l’état physique du jeune homme.


Elle le regarda un instant tendrement, regrettant déjà les paroles qui avaient jaillirent de ses lèvres comme du venin. Elle n’aurait pas dû être aussi dure, mais le secouer pour qu’il ne se laisse pas aller lui semblait la meilleure des choses à faire.

« Je vais vous ramener jusqu’au lit, vous y serez certainement plus à laise que sur ce sol glacial »

Elle préféra lui dire ce qu’elle comptait faire avant de commencer à le prendre délicatement dans ses bras, comme un objet qu’elle aurait eut peur de briser. Mélissange le souleva alors sans peine et le ramena dans le lit avant de le couvrir de couvertures.

« Je vais vous chercher de quoi vous restaurer, essayez de rester tranquille »

La jeune femme se dirigea alors vers la porte de la chambre avec un dernier regard vers le jeune homme. Elle revint quelques instants après, un bol fumant à la main. Elle prit place à ses cotés et le dévisagea de ses grands yeux cuivrés.

« Vous sentez vous capable d’avaler cette soupe ou dois je vous y contraindre ? »

Elle laissa échapper un petit rire amer en le voyant si perdu. Elle aurait aimé revenir en arrière, recommencer toute cette horrible comédie et jouer le jeu du maitre et de l’esclave, elle serait alors allée seul dans cette ville maudite et il n’aurait pas eut à subir tout ceci.

« Vitalli… »

Elle avait murmuré son nom pour le rappeler à elle, afin qu’il s’alimente enfin et reprenne des forces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-de-babylone.bbconcept.net/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Lun 5 Mar - 21:46

Il était toujours dans un état pitoyable, lorsque Mélissange le prévint qu'elle allait le ramener sur son lit. Il se contenta d'un léger mouvement de tête en forme d'acceptation. Puis il sentit des bras puissants mais plein de tendresse qui le soulevèrent lentement. Il fut rempli d'une sensation familière qu'il n'avait plus connu depuis sa tendre enfance, celle d'être chéri comme un bambin, le regard tourné vers le plafond il regardait les lumière défilés.

Il se senti lentement reposé sur le confortable matelas, il avait été vidé du peu de force qu'il avait emmagasiné dans son sommeil par sa crise de paranoïa. A peine avait-il touché le lit qu'il tomba dans un doux sommeil. Il n'entendit pas Mélissange revenir. Il fut tiré de son état comateux par la douce voix de cette dernière, et par l'odeur du bol de bouillon qu'elle avait ramené à son attention. Il se releva sur un coude pour faire face à sa bienfaiteuse. Il ne put soutenir son regard et se contenta de regarder le sol:

"Je ne vous cause que des ennuis..."

Il lança un regard neutre sur le bol qu'elle venait de lui amener. Il n'avait pas faim, pourtant son corps le réclamait, mais il se sentait las de tout.
Revenir en haut Aller en bas
Mélissange
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 109
[F]onction : vampire
[S]tatut : vampire
Date d'inscription : 13/01/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: en recherche
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 8eme génération
MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Mar 6 Mar - 12:15

Alors qu’elle attendait de lui qu’il prenne le bol et commence à se restaurer, Vitalli baissa le regard, admirant le superbe plancher de la chambre. Il lança alors une phrase qui ne lui ressemblait pas, il pensait être de trop et n’apporter que des embêtements à sa jeune maîtresse.
Elle lui prit alors le menton de sa main libre et d’un geste souple et lent le força à ramener son regard vers elle.


« A quoi bon vous marteler l’esprit, ce qui est fait est fait. Rien ne m’oblige à faire tout cela pour toi jeune humain entêté, si je le fait c’est uniquement parce que je tiens à toi. »

Mélissange rapprocha son visage de celui du jeune homme et déposa un délicat baiser sur son front encore trop chaud. Elle s'éloigna ensuite et apporta une cuillère de soupe tiède aux lèvres de Vitalli.

« Mange maintenant, même si ton esprit est ailleurs, ton corps le réclame »

Son sourire était bienveillant, elle ne lui voulait aucun mal, mais il semblait tellement perturbé qu’elle ne savait plus comment lui faire comprendre qu’il était désormais en sécurité dans cette chambre et pouvait donc prendre tout son temps pour se remettre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-de-babylone.bbconcept.net/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Dim 18 Mar - 20:08

Il se laissa faire, se laissant dorloter par les gestes et attention de Mélissange, biensur, il était encore honteux de ce qui venait d'arriver. Mais il devait se rendre a l'évidence, elle avait bien raison, rien n'importait plus que sa totale remission. Il acquica donc, et avala le contenu de la cuillere qu'elle lui présenta.

"Merci."

Il continua a Manger avec l'aide et reflechit a tout le chemin qui lui restait a parcourir. Un chemin long et sinueux assuremment.
Revenir en haut Aller en bas
Mélissange
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 109
[F]onction : vampire
[S]tatut : vampire
Date d'inscription : 13/01/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: en recherche
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 8eme génération
MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Lun 26 Mar - 11:43

Une fois qu’il eut terminé son repas, Mélissange regarda Vitalli d’un air ravi. Il allait mieux, les couleurs étaient revenues sur son visage et il dégageait à nouveau une chaleur agréable et attirante.

Elle se leva du rebord du lit, rangea l’assiette et s’adressa à lui d’une voix chaleureuse.

« Bien, il me semble que vous êtes remis. Les blessures physiques sont guéries, malheureusement les blessures de votre âme mettront plus de temps à cicatriser. Vous devriez vous lever et allé vous rafraichir, ensuite libre à vous de choisir ce que vous allez faire du restant de la nuit… »

Elle l’observa un instant et lui tendit de nouveaux vêtements propres et chauds.

« Souhaitez vous à nouveau que nous essayions de visiter cette charmante région ou préférez vous rester seul ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-de-babylone.bbconcept.net/index.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Lun 2 Avr - 20:36

Vitalli finit son repas, c'était à peine s'il avait put sentir le goût de la nourriture: Un des effets de sa récente crise songeat-il. Il essuya ses lèvres du revers de la main, puis il écouta attentivement la proposition de Mélissange. Encore dans le vague il se contenta d'acquiescer. Puis lorsqu'elle lui apporta des vêtements propres, il s'installa sur le bord du lit puis commença à enfiler les nouveaux vêtements que sa maîtresse lui présenta, tout en regardant le sol.

Puis il posa ses pieds sur le parquet attendit quelques secondes, puis doucement tenta de se lever du lit. L'opération fut douloureuse ses muscles étant complètement courbaturés, mais il eut la satisfaction de voir qu'il avait récupéré un peu de vigueur. Il se dressa de toute sa hauteur puis se tourna vers sa maîtresse:

"-je crois que je vais finir de me reposer chez moi..."

Dit-il évoquant le placard a balai qui lui servait de chambre à coucher. Puis elle lui demanda s'il souhaitait retenter une viré dehors. Il était certain qu'il devait quitter le château à nouveau, mais il était encore bien trop tôt. Un sourire timide naquit sur ses lèvres, le premier depuis plusieurs heures.

" Nous verrons pour une nouvelle excursion touristique une autre fois je pense."


Puis il se dirigea vers les portes a doubles battant qui menait dans les couloirs, et qui lui permettrait de retrouver les entrailles du Palais. Il ouvrit lentement la porte puis il se figea sur le palier. Il se retourna et se contenta de lancer:

"Merci... Mélissange."


Puis il emprunta le couloir richement décoré, et lança pour lui-même:

"je reste votre serviteur..."


Il se demanda comment pourrait-il un jour lui rendre pareil service?

Revenir en haut Aller en bas
Mélissange
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 109
[F]onction : vampire
[S]tatut : vampire
Date d'inscription : 13/01/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: en recherche
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 8eme génération
MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   Lun 2 Juil - 18:59

Une fois Vitalli parti, Mélissange s'était laissée allée à la mélancolie et s'était accoudée à la fenêtre, regardant les légers flocons de neige tournoyer dans le vent du grand nord.

Elle avait entendu parler d'un bal masqué, mais elle n'avait aucune envie d'y participer, le coeur n'y étant pas.

Tout lui paraissait si triste, si sombre. Elle soupira ou tout du moins fit mine de soupirer et se surpris à espérer voir de la buée sur la fenêtre.

Elle tourna alors le dos aux vitres gelées et se rua sur son magnifique chevalet, elle regarda la toile blanche pendant quelques instants interminables puis commença à déssiner les contour d'un visage souriant.

Les doigts crispés sur la mine de charbon, elle regarda son serviteur lui sourire et fixa le regard inachevé.

Comment déssiner un regard alors que l'on a à peine réussit à effleurer l'âme du sujet ?

Elle passa une main fatiguée sur son front glacé, chassant quelques mêches rebelles.

Peut être un jour comprendrait elle mieux toute l'étendue des secrets et des blessures qui emplissaient Vitalli.

Elle lâcha alors son crayon et défit complétement ses longs cheveux chatains tout en se dirigeant vers la salle de bain.

Les vapeurs d'eaux eurent tôt fait d'envahir la pièce et elle se glissa mollement dans l'eau brulante aux effluves de musc, laissant ses vêtements choire sur le sol laiteux de marbre blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaume-de-babylone.bbconcept.net/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: chambre de Mélissange Lessage.   

Revenir en haut Aller en bas
 
chambre de Mélissange Lessage.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Chambre de Mélissange.
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires :: Coursive de l'Aube :: Chambre de Mélissange Lessage-
Sauter vers: