J'ai quitté ce monde et je suis revenu transformé
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fallen II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liliane Van Sogenfaur
.::. Jumelle du théâtre .::.
.::. Jumelle du théâtre .::.
avatar

Nombre de messages : 1054
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Reine Folle
[S]tatut : Royal
Date d'inscription : 08/01/2006

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de:
[L]ignée: Lilianite
[G]énération: 1ere génération
MessageSujet: Fallen II   Dim 1 Oct - 21:17

~ † ~ Fallen II ~ † ~
Sur les ailes des papillons, de la poudre plein les yeux.


    Il existe des histoires tristes, teintées par le sang, les remords et les larmes. Des histoires qui, de par leur horreur quotidienne, deviennent des légendes avant d'être oubliées. Car qui voudrait se rappeller d'une telle chose ? Personne, personne n'a la force de garder les yeux ouverts face à ça.



    BOOM
    Le dernier étage de la tour qui abritait l'EDEN explosa, dans une gerbe de lumière et de corps embrasés. Les flammes ravagèrent les locaux, lèchèrent les murs extérieurs qui supportaient l'édifice. Un bruit effroyable comme le roulement du tonerre et la tour de 40 étages s'effondra comme un château de cartes dans un nuage de poussière colossal, laissant place à un soleil miniature qui embrasa le ciel de Leidenstadt pendant 72 heures, bannissant la nuit de son éclat sans pareil. On raconte que les ruines fumantes de la tour roujoyaient encore deux semaines après l'attentat...

    Derrière une vitre, un cigare s'allumait, comme pour imiter à une moindre échelle la tragédie qui venait de se dérouler. Et des lèvres qui s'étiraient en un sourire satisfait tirèrent une bouffée de fumée... Qui se perdit dans la nappe de poussière qui recouvrait peu à peu la ville.



    Il y a des choses qui changent avec le temps, des pensées qui se transforment, le temps ensevelit même les ideaux les plus purs et seul reste le pouvoir nu. Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absoluement. Enfin, c'est ce qu'on dit...
    C'était dans les années 2184 que l'Hinra signa un coup de filet théâtral comme on n'en avait pas vu depuis des années. Elle captura et enferma dans des prisons de haute sécurité tous les butterfly. Tous capturés sans l'avoir vu venir, ils se retrouvèrent au fond d'une cellule sombre sans plus aucune chance d'en sortir.

    Il y restèrent 6 mois avant qu'on ne se rende compte de leur disparition. Alertée Gaïa avait contacté Sïan dans le but de libérer les butterfly. Les deux clans avaient toujours eu des relations amicales et ils allaient pour la première fois allier leurs forces dans le but unique de délivrer ceux qui representait la seule chance de renvoyer les humains chez eux.
    Le début de la mission fut un succès génial, les troupes de l'EDEN pénètrerent dans les bureaux de l'Hinra avec force et fracas, mobilisant toutes les forces de la milice sur eux tandis que dans le même temps les troupes de l'ADH entraient par les égouts.
    Les barreaux furent forcés et les ailes des Butterfly se déployèrent de nouveau.
    Sïan avait donné l'ordre de ne pas faire de victimes superflues, pour une fois il ne souhaitait pas trainer la mort dans son sillage.

    Il la vit à peine venir, elle le traversa de part en part dans une gerbe de sang. Il glissa les mains sur sa plaie par balle qui venait de lui déchirer les entrailles. Aleena et un butterfly le prirent par le bras pour le sortir de force.
    Ce fut justement à la sortie que le pire se produisit.
    Constance était là, un sourire carnassier aux lèvres, les mains posées sur son énorme fusil et elle attendait tranquillement.

    Prévenue par une vampire inflitrée dans les rang de l'Hinra d'une attaque, elle s'était précipitée sur les lieux. Et voila qu'elle trouvait les membres de l'ADH s'échappant par une bouche d'égout. En belles proies faciles. Que demander de plus ?

    Pour sauver les Butterfly, Sïan attira Constance jusqu'à lui et jusqu'à l'horloge trentenaire. L'humaine fit la folie d'utiliser un lance flamme en première arme, et le feu se propagea à toute l'horloge en quelques minutes. Pourtant au milieu de la chaleur, le combat qui engageait Sïan et Constance s'intensifiait. Plusieurs fois les griffes du Boucher la touchèrent au visage à la suite d'attaques vicieuses mais les coups d'une rare puissance qu'elle lui envoyait eurent rapidement raison de l'hll déjà blessé.
    Déjà les poutres se détachaient de la voute pour chuter plusieurs mètres plus bas, tout près des deux combattants.
    Voulant à tout prix finir le combat et prouver la supériorité humaine, Constance attrapa un Sïan titubant et le sortit du bâtiment en flammes juste avant que celui-ci ne s'éffondre dans une conflagration d'échardes et de braises.

    Helas quand elle retourna le regard vers le Boucher, elle ne trouva ce dernier inanimé, juste retenu par la poigne de l'humaine. Tournant la tête autour d'elle et avisant que certains Adeptes l'avaient suivie dans sa poursuite, elle déclara :

    « Qu'on l'emmène. »
    Avant de se retourner, pour perdre son regard dans les flammes qui lèchaient à présent le ciel nocturne. Des cendres aux cendres...



    Pendant ce temps, l'EDEN avait subit des pertes, mitraillée par la milice pendant qu'elle tentait une retraite rapide, plus d'une trentaine de membres laissèrent leurs corps sur le sol froid du bâtiment. Arthus Lucile ne comprit que trop tard que les Butterfly avaient disparu.

    Gaïa prit les Butterfly avec elle dans les locaux de la société pacifiste et Neferty prit la place de Sïan disparu dans la nature.
    C'est là que les choses dégénérèrent, Neferty devint rapidement un petit tyran, murée dans une politique extrémiste de mort, elle ne fut rapidement plus couverte par l'EDEN qui assurait auparavant l'invulnérabilité politique à Sïan. De rage, Neferty coupa tout contact avec l'EDEN et renforça sa croisade meurtrière.

    C'est là que l'Hinra demanda de l'aide à la Terre, la planète originelle. La situation lui échappait et il fallait absolument qu'elle revienne sur le droit chemin.
    La France souffla alors sur les dossiers pleins de poussière et ressortit le projet Riah. Modifié pour posséder des pouvoirs au dela de ce que l'imagination pouvait conjurer, il était sensé être le contre. L'absolu 0. Sa présence pure et simple, annihilait tout pouvoir, toute arme et toute force brute dans un rayon de 5 mètres autour de lui.
    Néanmoins pour en faire un animal docile, les scientifiques le dotèrent de peur phobique de beaucoup de choses afin qu'il ne puisse survivre seul et n'ait pas l'idée de s'enfuir. Pour parachever, il lui lièrent les ailes.

    Et là, il l'envoyèrent dans les mains de l'Hinra. Chose non prévue, ce fut un attentat de l'ADH sur la fourgonette qui transportait le projet et la mort de la plupart de ses occupants. Effrayé, Riah s'enfuit dans les rues de Leindenstal. L'Hinra essaya bien de le recuperer mais sans succès jusqu'à présent...
    Rapportant son echec cuisant à la Terre, cette dernière fut extrémement déçue de voir que le gouffre à fric qu'était Leidenstal ne marchait pas comme prévu. Arrêtant là les frais, ils abandonnèrent le portail côté Terre et rompirent tout contact.




    Prennant alors le pouvoir, L'Hinra décida de faire la seule chose qu'il lui restait à faire. Prennant contact avec le cercle du Graal, elle commandita un attentat contre ceux qui possédaient les butterfly. Dans deux jours devaient se produire une grande réunion avec les papillons pour convenir de ce qu'ils allaient faire de leurs pouvoirs.

    Les dernières choses que virent les Butterfly C et D furent une vampire souriante et avenante, aux yeux éxorbités, qui leur apportait un plateau de collation.

    Trente secondes plus tard, la détonation soufflait la moitié des membres de l'EDEN et assassinait deux papillons sur le coup.
    Et à l'autre bout de la ville, Lucile Arthus allumait un cigare.


    ***


    À la suite de cet attentat, le Gouvernement de l'Hinra accusa le cercle du Graal de cet attentat dans le but de se disculper. Attentat que Constance revendiqua dans une interview, un sourire amical sur les lèvres.

    Mais le pire fut pour les survivants de l'EDEN, obligés de se cacher pour ne pas être de nouveau la cible d'une bombe. Ils changèrent de nom et devinrent le Paradise Lost, une société avec les mêmes buts que l'Hinra mais bien plus underground.
    Ils perdirent aussi totalement confiance en l'ADh qui leur refusa l'asile quand ils cherchaient un endroit où s'établir le soir de l'attentat. Neferty refusa l'entrée à Gaïa avec un sourire en coin.

    « Mais vous n'allez pas rentrer chez des barbares ? »

    Parrallement il y a deux ans, Leidenstal fut la cible d'une terrible tempète qui balaya bon nombre de bâtiments comme un souffle sur des grains de sable.
    Cette tempète d'une rare violence, fut prise par beaucoup, comme un signe des Dieux. Un primitif créa alors la Nouvelle A.U.B.E, un groupuscule venerant les dieux de la mort qui avait déclenché cet ouragan mortel et entreprit une épuration de la ville par l'utilisation de la gangrène et de la peste. Maladie horrible rongeant les gens de l'intérieur aussi bien mentalement que physiquement.

    ~~

    Vous voila à Leidenstal en 2187, on contient l'épidémie, l'ADH met la ville à feu et à sang, la milice de l'Hinra intesifie les contrôles et se transforme en veritable Gestapo quand elle attrape un membre du Paradise Lost ou de l'ADh et pour finir les tueurs dansent dans un tourbillont de sang et de mort en exterminant toutes les créatures.



    De quel clan serez vous ?




_________________
Rentre ! C'est le moment où la lune réveille
Le vampire blafard sur sa couche vermeille.



Dernière édition par Nicolas de Valombre le Jeu 28 Déc - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fallen II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fallen Galaxy
» Happy B-Day Fallen !
» REcherceh de Deck List
» presentation de fallen
» Ils sont déjà nos amis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires :: La quatrième de couverture [Hors-Jeu] :: La pub :: † Ocularis Infernum †-
Sauter vers: