J'ai quitté ce monde et je suis revenu transformé
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dans les brumes de l'Islande -Libre-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lukas Gehöld
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 28
[P]arti : A suivre...
[F]onction : Courtisan
[S]tatut : Noble
Date d'inscription : 07/09/2008

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de:
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 5ème
MessageSujet: Dans les brumes de l'Islande -Libre-   Sam 20 Sep - 17:22

Il entre et, le regard hésitant, contemple le hall et les personnes présentes, avant qu'il ne manque de soupirer.
Croisant les bras, il niche son nez dans la fourrure du manteau qu'on lui a donné, indécis.
Il est planté devant l'entrée du hall et n'ose avancer parmi ces vampires... Ses frères... Sa race.

Il ne sait pas où se rendre et autour de lui ce n'est que murmures, chuchotements...
Il y règne une atmosphère étrange où l'inquiétude et l'excitation se ressentent facilement.
Dans les yeux des personnes présentes, il y a voit des doutes qui lui déplaisent...

Que s'est passé? Où a-t-il donc débarqué? ... Quand?
D'une simple recherche qui s'est finalement avérée fructueuse, il est tombé dans un puit...
Un puit qui ne mène certainement pas au Pays des Merveilles.

Il y a du changement dans l'air et il est dépassé...
Plus encore que les Vampires vivant ici car il n'est au courant de rien.
C'est un petit poucet perdu dans le monde des Géants qu'il vient à peine de découvrir...

Alors le comprendre...
Mais le moment n'est pas aux inquiétudes inutiles.
Il doit simplement apprendre, questionner et écouter les réponses que l'on lui fournira...

Mais qui questionner?
Certains vampires sont présents dans le hall et, par petits groupes, ils discutent à voix basse.
Lui qui généralement ne perd pas son temps avec une fausse timidité, hésite.

Ils ne l'ont même pas remarqué... et que se passera-t-il s'il les dérange, s'il essaye de les rencontrer?
Il ne connait pas les coutumes de ce monde et les quelques réponses des Gardiens ne l'aident pas.
Il sait que la situation en Islande a changé... mais en quoi?

Pose des questions, on te répondra.
C'est ce qu'on a eut de cesse de lui répéter pendant son voyage avant de rire.
Il ne tient pas à vendre ses charmes pour obtenir des informations... il veut des réponses, tout de suite.

Tout, tout, tout savoir, maintenant.
Tout apprendre, le plus rapidement possible.
Pour ensuite juger et agir.

Le monde des Vampires est une terre camouflée par une brume rougeâtre.
Il y a une odeur de sang qui est malfaisante même pour lui.
Meurtre et complot...

Mais cela l'excite, il se surprend même à sourire.
Il se trame des choses et il veut être au courant de tout...
C'est tellement plus intéressant que baiser dans une maison close avec des politiciens véreux.

Il est arrivé dans un nouveau monde les mains vides...
Un explorateur forcé et paumé.
Mais il reprendra vite le contrôle pour mieux se diriger sans boussole...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasco Abaddon
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 55
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Oisif
[S]tatut : Noble
Date d'inscription : 27/05/2008

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: [M] de Chaton
[L]ignée: Lilianite
[G]énération: 2ème
MessageSujet: Re: Dans les brumes de l'Islande -Libre-   Jeu 2 Oct - 19:11

[Oserais-je profiter du "Libre" pour honteusement m'immiscer dans cette nouvelle ère? Dans le cas contraire, j'effacerai ce message]

Quel hall immense. Sur tout les plan. Immense par sa taille, par les personnes qu'il renferme, par les murmures et les ragots qui s'étendent de toute part. Immense par la bêtise et la manipulation. Que de vices qui s'exploitent dans un simple hall! Le reste de l'édifice promet d'ors et déjà de bien nombreux complots. Trop nombreux peut-être. Mais s'il n'y en avait pas, en quoi l'existence à la Cour pourrait-elle se montrer palpitante? Il y a quelques déplacements, des vampires, par groupes, osant du bout des lèvres médire de la Monarque déchue, disparu. Des Rocielites qui se promettent un avenir radieux,d es Lilianites qui projettent des actes encore hors de leur portée. Le changement est bouleversant, quel qu'il soit. il échauffe les esprits, fait briller la richesse ou luire les ténèbres. Et ici, comme dans beaucoup d'autres salles du Palais, les médisances et les projets vont bon train. Un regard vers le nouveau venu, certains le détaillent avec une envie certaine, d'autres s'en détournent, mais pourtant personne ne s'en approche. Pauvre créature...

Un peu comme cet autre vampire plus loin. Bien qu'il ne s'agissent pas de regards de convoitise sur sa personne. Impassible ou presque, un faible tiraillement au bord supérieur gauche de sa lèvre trahi peut-être un sourire, à moins qu'il ne s'agisse d'un rictus de dégoût. Il écoute, regarde de loin ces vampires qui déjà espèrent les faveurs de ce Jumeau que Vasco considère dès lors comme fou. Qu'a-t-il fait à la Reine, SA Reine? La déchéance de Liliane n'est qu'un leurre. Il n'y croit pas. Fidèle à son néant chéri, fidèle à cet idéal auquel elle a participé, fidèle à elle avant toute chose. Il ne compte que sur sa force pour forcer un minimum de respect. D'abord son infant se fait tuer, et à présent son mentor se fait déchoir. Que lui reste-t-il si ce n'est un simple statut de noble qu'il lui faudra à présent défendre aussi vicieusement que possible face à un nombre incalculables d'arrivistes soucieux d'user de leur ascendance pour justifier un meilleur traitement? Et lui, quel traitement leur réservera-t-il? Si seulement il pouvait s'égarer, même quelques secondes, pour laisser son esprit divaguer sur tout les divertissement aussi agréables qu'utiles qu'il pourrait s'accorder...

Mais pas de divertissement. La guerre n'est pas encore déclarée, mais elle se prépare déjà dans les ragots, ou les confidences sur l'oreiller. Et il lui faudra défendre sa place et ses possessions, matérielles et vivantes. Voilà qui est ennuyeux. Lui qui était venu en espérant résoudre un simple crime se retrouve témoin de tout une crise politique. Encore que pour beaucoup, la crise ne soit qu'une simple opportunité. Où seront-ils tous dans une journée, une semaine, un an ou une décennie? Et ce vampire qui entre timidement, aux allures de femme hésitante? Lui aussi, ouvrant à peine les yeux sur ce qui l'entoure est déjà piégé dans ce jeu de pouvoir malsain. C'est étrange, Vasco ne se rappelle pas l'avoir vu par ici. Pas le moins du monde.
En même temps, il n'est pas très proches de ses semblables. Un peu trop hautain pour s'attirer les bonnes grâces des hommes, trop séducteur pour s'attirer la confiance des femmes. Il n'a noué que des relations bien superficielles en Islande. Et c'est sans doute un mal, maintenant que certaines choses seront remises en question. Mais face à qui faut-il s'incliner? Rociel? Cette pensée le fait frémir. Rociel, qui, d'après ce qu'on dit, a lui-même écarté sa Jumelle. Indigne de confiance. Et quant à jouer sur les générations, il était trop mal placé. Trop haut pour se cacher derrière un autre. Trop gênant et inutile. Va-t-il devoir se mêler de ce qu'il cherchait à éviter?

Il se le demandera plus tard. Pour le moment, ce qui l'intéresse, c'est cet égaré, trop égaré, pour être encore souillé de ce qui se trame. Trop innocent entre ces murs pour avoir déjà choisi un parti avec des certitudes inébranlables. Alors il se détache de la pierre contre laquelle il est appuyé. Il s'avance, son rictus devenant un sourire bienveillant. Enfin... Aimable, dirons-nous. Chaleureux peut-être. L'élégance et l'accueil hispanique dans toute sa splendeur.

"Seriez-vous égaré? Auquel cas je puis peut-être vous venir en aide."

Quel être charmant et prévenant, n'est-ce pas? Et pour affirmer le tout, un simple costard, à la cravate défaite, à l'aspect déclassé par les piercing et les cheveux laissés libre, mais cependant parfaitement coiffés. Un faux air de nonchalance parfaitement calculé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vatesis.over-blog.com/
Lukas Gehöld
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 28
[P]arti : A suivre...
[F]onction : Courtisan
[S]tatut : Noble
Date d'inscription : 07/09/2008

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de:
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 5ème
MessageSujet: Re: Dans les brumes de l'Islande -Libre-   Sam 11 Oct - 18:04

(non non. votre message a tout à fait sa place dans ce topic et je vous remercie même d’avoir répondu à mon premier post. en espérant que la réponse vous convienne)

Il était là dès le départ mais ce n’est pas comme si Lukas lui avait porté une grande attention.
Un peu à l’écart lui aussi, les bras croisés tandis qu’il l’observe, comme les autres.
Il manque de se redresser, une bouffée d’orgueil qui déjà s’efface et son regard contemple à nouveau le hall.

Les vampires l’ont remarqué mais les coups d’œils qu’on lui jette l’indiffère peu à peu.
Ce n’est pas un échange silencieux qu’il désire mais des réponses claires.
Et si aucun vampire ne s’avance ça sera à lui de faire le premier pas.

Gêné? Oh ça non il ne l’est pas.
La perspective de s’avancer avec un raclement de gorge faussement viril ne teinte pas ses joues de vermeille.
L’idée que ces regards puissent se faire méprisant ou pire même qu’il tombe sur des vampires qui le chasseraient avec toutes ses questions non plus.

Qui ne tente rien n’a rien c’est-ce qu’on dit.
Tout de même, il ne s’élance pas les yeux fermés.
Il observe tout d’abord les manèges des vampires et sélectionne mentalement.

Ce ne sont que des murmures qui lui parviennent et il doit faire un tri.
Qui sera le plus apte à lui répondre.
Certainement pas ce groupe de vampires à l’air bedonnant qui murmurent d’un air calme…

Des Rociélites certainement, il ne sont pas inquiétés.
Mais Lukas sait peu de choses à propos de ces "sous-race vampirique" comme il les appelle.
Rociélites, Lilianites… les Gardiens se sont montrés extrêmement vague.

Il sait simplement qu’à cause de sa morsure il est reconnaissable en tant que Rociélite.
Comment, pourquoi, cela il l’ignore encore.
Alors que faire… s’approcher de ce groupe de vampires trop calme à son goût ?

Ou bien s’approcher de celui là, là bas, à l’air beaucoup plus… empressé.
Nerveux, inquiet, ils discutent à voix très basse et ne laisse presque rien filtrer.
Lukas songe un instant qu’il risque plus de se faire chasser s’il s’approche.

Après tout il troublerait leur conversation…
C’est alors qu’il s’avance, l’autre, le calme vampire à l’étrange sourire discret.
Discret pourtant cela il ne l’est pas, même quand il garde le silence.

Son physique tout d’abord tranche avec ces aristocrates bien mis.
Des vêtements chics, cela il lui accorde, et de très bon goût.
Mais son visage… son visage attire tout de même son attention.

Lukas n’a pas rencontré beaucoup de personnes qui se sont fait percer dans sa courte vie.
Même au niveau des putains de la maison close où il travaillait, c’était déconseillé.
Un seul sur la langue pour échauffer les esprits et les caresses orales… et encore.

Lukas renonce un instant à s’approcher des groupes de vampires.
Après tout qui ne tente rien n’a rien mais en voilà un qui fait le premier pas.
L’amabilité du vampire qui se place à ses côtés rencontre un simple sourire chaleureux.


"Seriez-vous égaré? Auquel cas je puis peut-être vous venir en aide."

Lukas se montre incapable de déterminer ce qu'il est, qui il est.
Le peu d’informations obtenus sur les Rociélites et les Lilianites ne lui permettent pas de trancher.
Et puis, les grands bouleversements qu’il sent dans ces conversations ne l’aident pas non plus.

Mais ce vampire au visage avenant, poli et raffiné malgré ces piercings qui ma foi lui vont plutôt bien…
Ce vampire là saura certainement répondre à ses questions.
Et c’est d’une voix un peu grave mais toujours aussi chantante que Lukas répond, prenant tout de même la peine de murmurer pour ne pas déranger les autre conversations.


"Égaré dans un monde inconnu dont j’ignore tout, je dois bien l’avouer."


Une sourde inquiétude apparaît soudain dans son esprit.
Était-ce bien intelligent de dire cela à ce vampire, peut-être n’était ce en ce moment pas une bonne chose d’être un nouvel arrivant.
Oh, au diable ces inquiétudes, de toute façon il devait certainement avoir l’air malgré tout d’un pauvre chiot abandonné.


"Votre aide me serait très précieuse monsieur. Je ne sais pas où me rendre pour obtenir une chambre pour la nuit au sein de ce palais. Et je dois bien avouer que ma curiosité est exacerbée par ces mille chuchotements… pourriez vous me dire ce qu’il se passe ? Serais-je arrivé à l’aube d’une nouvelle ère ou ceci est le visage classique de la cour auquel je vais devoir m’habituer…"

Il en doutait tout de même fortement.
Il ressentait la nervosité chez ses semblables, et même la peur.
Sans toutefois paraître avide de réponse, il haussa gracieusement un sourcil en fixant le vampire.


"Oh pardonnez moi, quelle impolitesse tout de même, je ne me suis pas présenté. Lukas Gehöld, enchanté…"


D’un geste naturel, il tendit la main au vampire pour le saluer d’une poignée de main…
Faussement viril oui. Mais il ne demandait pas un baise main.
Après tout, il ne connaissait rien aux coutumes des vampires alors autant agir comme un humain.

Et tant pis s’il commettait des erreurs.
Lukas restait persuadé que ces dernières ne pouvaient que l’aider.
De toute façon, ses questions pour l’instant n’avaient pas pour sujet « comment saluer un vampire correctement ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasco Abaddon
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 55
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Oisif
[S]tatut : Noble
Date d'inscription : 27/05/2008

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: [M] de Chaton
[L]ignée: Lilianite
[G]énération: 2ème
MessageSujet: Re: Dans les brumes de l'Islande -Libre-   Ven 17 Oct - 17:07

Très agréable réponse! Dommage que je peine à concurrencer la longueur d'écriture. ^^']


Quel sourire chaleureux sur ce visage pourtant si fin. Un air de femme, mais qui pourtant n'était pas dérangeant. Un air touchant. Il avait l'air d'un égaré, c'était un fait, lui qui semblait hésiter sur les personnes à consulter pour répondre à ses interrogations. Mais ce n'était pas bien grave, il aura sans doute quelques réponses, du moins pour autant que Vasco puisse en apporter. Lui non plus, bien qu'ancien, n'était pas un locataire des lieux depuis très longtemps. La politique, il ne l'a éprouvée que ces derniers jours, ceux-là même qui maintenant rendaient l'existence incertaine. Mais étrangement, il se fichait assez des grands chamboulement. Ses seuls soucis se limitaient à sa reine disparue, et son confort personnel. Il ne voulait pas grimper dans la hiérarchie locale, il voulait juste protéger ses arrières. Et pour ce faire, mieux valait s'attirer la sympathie de ses semblables. Qui de mieux qu'un nouvel arrivant qui ignorait encore tout de l'enfer qui règnait entre les murs du palais? Les prunelles du vampire s'égarèrent un instant sur un autre caïnite, suspicieux, qui avait commencé à observer l'étrange duo quelques instants. Mais il se détourna, à raison très probablement. Peu importe, il n'était pas son sujet d'intérêt pour le moment. Non, c'est plutôt l'égaré qui l'intéressait.

Un égaré qui avoua sans peine son état, même si en un sens il ne dévoile pas grand chose. Qu'à cela ne tienne! Vasco se fera guide et aide le temps de se faire apprécier. Il ne cherchait rien d'autre. Pas de sombres manipulations pour le moment, l'essentiel est de s'occuper d'un nouvel arrivant quand d'autres se préoccupaient plus de murmurer de sinistres insanités dans l'ombre. Quel manque de courtoisie, vraiment! Certains vampires ne faisaient décidément pas honneur à leur rang. Vasco se garda bien d'interrompre les paroles de l'inconnu, puisqu'il ne tarda pas à se présenter. Que de bonnes manières, en somme! Et beaucoup de questions auxquelles il avait sa propre version des réponses. Mais mieux valait conserver une neutralité apparente pour l'instant, tant que tout restait incertain.

"Alors bienvenu en Islande, Monsieur Gehöld. Je me nomme Vasco Abaddon. Et je déplore que l'environnement actuel ne soit guère adapté à un chaleureux accueil."

Non, ce pauvre vampire n'avait pas choisi son heure pour arriver au palais. En même temps, existait-il un moment idéal? Probablement pas. Lui-même était venu pour une affaire de meurtre et se retrouvait maintenant témoins de complots à n'en plus finir. L'environnement devait y être pour quelque chose. Avait-il jamais existé une cour pure et dénuée de corruption? Certainement pas.

"Il semblerait que l'un de nos deux monarques ait prit les pleins pouvoirs au détriment du second. Comprenez donc que certains nobles se trouvent inquiets de l'avenir qui pourrait leur être réservé. Mais si vous le permettez, je ne vais pas m'égarer d'avantage là-dessus. Vous devez probablement être impatient d'avoir un lieu où vous ressourcer après votre voyage."

Quelle grandeur d'âme, vraiment. Mais les faits étaient là, ce vampire venait d'arriver, il pénétrait dans ce hall sans même savoir si quelqu'un daignerait faire preuve d'hospitalité à son égard. Il était temps que quelqu'un le guide ne serait-ce qu'un minimum, n'est-ce pas?

"Les appartements disponibles aux vampires nouvellement arrivés se trouvent dans l'aile nord. Si vous le désirez, peut-être pourrais-je vous y conduire, de sorte que vous puissiez au moins vous installer. Qui plus est, le calme y est plus fréquent, et vous pourriez me poser toutes les questions que vous désirez sans avoir à déranger nos compatriotes visiblement plus soucieux de murmurer dans leur coin que de faire leur devoir."

Et tant qu'à faire, fuir cette zone remplie de comploteurs de tout poil. Pourtant, Vasco appréciait ce genre d'ambiance ou la vie vampirique devenait digne d'une grande comédie. Un merveilleux spectacle avec la cour pour scène et les vampires pour acteurs. Combien d'entre deux deviendront les héros de la pièce? Lesquels en deviendront les victimes? Aaaah, ces incertitudes le faisaient jubiler intérieurement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vatesis.over-blog.com/
Lukas Gehöld
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 28
[P]arti : A suivre...
[F]onction : Courtisan
[S]tatut : Noble
Date d'inscription : 07/09/2008

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de:
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 5ème
MessageSujet: Re: Dans les brumes de l'Islande -Libre-   Sam 18 Oct - 23:04

(lire vos textes est tout aussi plaisant. et la longueur de mes posts est une petite tricherie surtout au vu de mon style...)

Politesse et bonnes manières, Lukas avait bien retenu sa leçon.
Ces vampires n'étaient finalement que des aristocrates...
Avec tout les défauts que cela comportait.

Hypocrisie, complot, vice et j'en passe.
Lukas entrevoyait non sans mal ce jeu qui durait depuis déjà des siècles.
Et il commençait tout doucement à comprendre où il avait mit les pieds.

Mais l'heure n'était pas à détailler ceux qui d'un regard en coin se chargeait de le détailler et de le juger.
Le fait de n'être qu'un égaré fut finalement une bénédiction.
Il n'était pas une menace et ils se désintéressaient vite de lui pour retourner à leurs murmures.

Lukas n'était pas un hypocrite mais il saurait sourire au bon moment.
Comme à cet instant envers ce vampire si aimable avec qui il venait d'engager la conversation.
Le jeu venait de commencer et même si le jeune allemand ne connaissait pas toutes les règles...

Il saurait se faire une place dans ce monde en plein chaos où l'air sentait la peur et la traitrise.
Que s'était-il passé? Qu'était-il arrivé pour que les murmures se fassent plus audibles encore?
Quel était ce tournant, ce virage qui avait fait chavirer les acquis de ces vampires...

Comme si le monde ne cessait pas de changer.
Avaient-ils crû que cela durerait toujours?
Étaient-ils bêtes au point d'avoir crû que les vampires n'étaient pas soumis aux lois des sociétés?

Le monde était changement.
Sa définition ne comportait qu'un seul mot: évolution.
Et Lukas sentait sous ses pieds les battements affolés des coeurs morts de ces vampires.

Ils avaient peur et leurs regards ressemblaient à celui de l'enfant cherchant sa mère.
Ils étaient si touchant dans leur détresse...
Si pitoyables avec leurs chuchotements qu'ils essayaient en croyant que le groupe d'à côté pouvait les espionner.


"Alors bienvenu en
Islande, Monsieur Gehöld. Je me nomme Vasco Abaddon. Et je déplore que
l'environnement actuel ne soit guère adapté à un chaleureux accueil."

"J'ignorais que le terme chaleureux pouvait être appliqué aux vampires. Mais ce n'est pas grave, vous êtes venu à ma rencontre et c'est déjà plus que ce à quoi je m'attendais. Je vous remercie pour cet accueil monsieur Abaddon..."

Une courbette entre la femme et l'homme.
Un regard doux pour cacher un petit sourire malicieux.
Il se foutait totalement de l'accueil de ces vampires.

La seule chose pour l'instant qui l'intéressait c'était savoir.
Tout savoir, tout connaitre, tout apprendre, tout comprendre.
Tout, tout, il saurait et c'est un regard presque avide qui se posa sur Vasco tandis que ce dernier répondait enfin à sa question.


"Il semblerait que l'un de nos deux monarques ait prit les pleins pouvoirs au détriment du second. Comprenez donc que certains nobles se trouvent inquiets de l'avenir qui pourrait leur être réservé. Mais si vous le permettez, je ne vais pas m'égarer d'avantage là-dessus. Vous devez probablement être impatient d'avoir un lieu où vous ressourcer après votre voyage."

*Non non! Foutu vampire avec ta politesse et ton sourire doux répond moi!
Dis moi tout! TOUT! Je veux tout savoir, maintenant tout de suite!
Apprend moi les règles pour jouer mieux encore à ce jeu étrange.

Tu me dis qu'un monarque a prit le pouvoir mais qui?
Quand? Comment? Pourquoi?
Patience... Patience ah mais pourquoi patienter?

Pourquoi quand je peux tout obtenir tout de suite.
Tu me fais languir vampire t'en rends-tu au moins compte?
M'installer dans une chambre ah la bonne affaire...*

Frustré, Lukas serre discrètement les poings avant de sourire gentiment.
D'un regard il le remercie.
D'un regard il lui fait comprendre qu'il n'en a pas finit.

Son impatience est clairement visible.
Mais dieu qu'il s'en fiche à cet instant.
Il ne désire que ces réponses pas de camoufler son visage.

Et si ce vampire peut l'aider...
Alors il l'aidera.
Tout simplement.


"Impatient oui c'est bien vrai... Je pensais devoir me présenter aux monarques mais j'imagine qu'en ces temps ils n'ont que faire de prendre conscience de ma présence... Où se trouve donc ces chambres?"

"Les appartements disponibles aux vampires nouvellement arrivés se trouvent dans l'aile nord. Si vous le désirez, peut-être pourrais-je vous y conduire, de sorte que vous puissiez au moins vous installer. Qui plus est, le calme y est plus fréquent, et vous pourriez me poser toutes les questions que vous désirez sans avoir à déranger nos compatriotes visiblement plus soucieux de murmurer dans leur coin que de faire leur devoir."

Comme si cela le dérangeait vraiment que ces derniers ne s'occupent pas de lui.
Les murmures attisaient sa curiosité de plus en plus...
Et le fait que ces vampires oublient la bienséance ne lui faisait ni chaud ni froid.

Le moment n'était pas de se mêler à eux.
Pas pour l'instant en tout cas.
Mais surtout de quitter ses affaires avant d'obtenir les réponses à ses questions.

Non il ne perdait pas le nord.
Oui il se répétait.
Mais cela tournait en boucle dans sa tête.

Des réponses des réponses des réponses.
Tout savoir, encore, dis moi tout.
Presque à en devenir fou, pour toujours tout connaitre...

Mais Vasco y répondrait.
Il pourrait lui poser "toutes les questions" qu'il se posait à la chambre...
Lukas avait déjà hâte d'y être et se fichait même de ses affaires et de son installation.

"Je vous en remercie, c'est effectivement une excellente idée. Le voyage fut éprouvant. Et nous pourrons discuter un peu mieux de tout cela au calme... Je vous suis cher monsieur."

Nul besoin de préciser le "tout cela".
Vasco Abaddon était loin d'être bête et avait parfaitement comprit où Lukas voulait en venir.
Ce qui était une excellente chose au vu des circonstances...

Lukas détestait perdre du temps.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasco Abaddon
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 55
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Oisif
[S]tatut : Noble
Date d'inscription : 27/05/2008

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: [M] de Chaton
[L]ignée: Lilianite
[G]énération: 2ème
MessageSujet: Re: Dans les brumes de l'Islande -Libre-   Dim 19 Oct - 2:00

Quel... Empressement. C'en était presque palpable. Mais les us et coutumes devaient passer avant le reste. Des réponses? Il en aurait bien assez vite. Mais exposer les faits ainsi devant tout ceux qui cherchaient déjà vers qui se tourner, ou qui détruire, risquait de poser problèmes. Le fait était que dans un évènement, comme dans un complot, chacun avait sa propre vision des choses, un point de vue très personnel. Celui de Vasco s'efforçait de rester neutre, bien que déjà au fond de ses entrailles une haine viscérale pour Rociel était en train de naître. Quel frère indigne que celui qui détrônait sa soeur pour la faire disparaître: Pou faire disparaître la Reine de Vasco. Il était furieux, mais cette fureur dormait, bien sagement, au creux de ce qui lui restait de coeur. Chaque chose en son temps, la patience était toujours une vertu. Et il convenait toujours de tester le sol inconnu avant d'oser y imposer ses propres pas.

Mais il les aurait ses réponses. Dans un lieu où aucun vampire ambitieux ne viendrait entâcher sa version neutre des faits. Un lieu où les vampires ne traînaient pas autant. Le genre de lieu où toutes les questions, même les plus gênantes, pourraient être posées sans risquer de courroucer qui que ce soit de mal intentionné. Soit Vasco était décidément très aimable, soit très manipulateur. Mais en tous les cas, il n'avait pas l'intention de mentir. Pas pour l'instant du moins. Il fit mine d'ignorer cette impatience, hochant la tête le plus naturellement du monde, et d'un geste gracieux de la main, il invita le nouveau venu à s'avancer dans une direction, puisque celui-ci semblait tout du moins d'accord du programme proposé par le vampire. Il attendit simplement que celui-ci accepte de suivre la direction indiquée, pour se mettre en mouvement à son tour, à la hauteur de Lukas.

"Dîtes-moi, Monsieur Gehöld, connaissez-vous les deux monarques qui trônaient en ces lieux? Je veux dire de réputation."

Question idiote, à n'en point douter. Bien sûr qu'il devait connaître les prénoms des jumeaux, eux qui étaient devenus légendaires aux yeux de leurs descendants. Mais ce n'était qu'une manière comme une autre de réengager la conversation. Il comptait bien tout raconter, du moins tout ce qu'il savait, lui qui ne s'était pas mêlés aux complots et s'était contenté de ne rester qu'un simple observateur.

"Oui, vous les connaissez, sinon vous ne seriez pas là. Et bien sachez qu'il y a quelques temps, La jumelle du Théâtre, Liliane, a commencé à avoir des doutes sur son frère Rociel. Celui-ci adoptait un comportement étrange dont j'ignore les détails avec exactitude. Elle l'a traité d'imposteur. Peut-être qu'elle avait raison, qui sait."

Pas après pas, Vasco restait parfaitement neutre dans ses explications. A ses yeux, il ne s'agissait là que d'un bref historique qui permettrait au vampire de se mettre dans l'ambiance locale.

"Rociel a renversé la tendance et Liliane a été écartée du pouvoir. Certains la prétendent déjà morte, ou tout du moins définitivement écartée de la monarchie. Certains Rociélites ont tendance à jublier, et les Lilianites à craindre pour leur place. Des rumeurs courent dans les couloirs, prétendant que Rociel serait devenu fou. Mais nous en sauront plus quand il aura organisé une réunion avec certains nobles du palais."

Voilà, c'était un assez bon résumé du chaos ambiant. Une sorte de survol du sujet épineux du moment.

"Comme vous l'aurez remarqué, complots et murmures foisonnent. Quoi de plus normal dans ce climat d'insécurité? Mais j'y pense, selon votre lignée, vous n'aurez sans doute pas à vous faire du soucis. Si vous êtes Rociélite, j'imagine qu'il vous sera assez facile d'obtenir un rendez-vous avec le monarque."

Et surtout, ce cher Vasco aura une idée plus précise sur les tendances de ce nouveau venu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vatesis.over-blog.com/
Lukas Gehöld
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 28
[P]arti : A suivre...
[F]onction : Courtisan
[S]tatut : Noble
Date d'inscription : 07/09/2008

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de:
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 5ème
MessageSujet: Re: Dans les brumes de l'Islande -Libre-   Dim 19 Oct - 3:20

Oui il savait le risque qu'il prenait en lui posant des questions.
Il connaissait assez l'âme "humaine" pour traiter ses réponses avec prudence.
Les vampires, malgré leur race, n'étaient pas si différent.

La notion de vérité était propre à chaque être humain.
Chacun pensait détenir la vraie version des faits...
Ou au moins essayait de le faire croire à autrui.

Malgré son impatience, Lukas restait tout de même mentalement sur ses gardes.
Malgré son impatience... son envie de réponse... pressante.
Il ne le quittait pas des yeux, ou si peu, ses affaires dans les mains.

Egaré? Perdu? Non sur la voie de la lumière.
Ou tout du moins, ce qu'il croyait.
Il sourit, dévoilant ses crocs de vampire et se rendit compte à quel point il avait faim.

Il devrait régler ce problème juste après...
Enfin après avoir demandé à Vasco comment régler ce problème là.
Nul doute que les vampires ne mordaient pas des humains à chaque coin de couloir.

Quoique...
Le suivant pas à pas, il fronça les sourcils, perdu dans ses pensées.
Encore tant de coutumes à découvrir. Quel monde fascinant!

Il faillit ignorer ses propos et tourna, trop, vivement la tête vers lui.
Sa voix l'avait tiré de ses pensées comme l'odeur du sang l'aurait alerté.
Il en sourit intérieurement et l'écouta avec patience, marchant d'un pas lent.


"Dîtes-moi, Monsieur Gehöld, connaissez-vous les deux monarques qui trônaient en ces lieux? Je veux dire de réputation."
"A votre avis?"

Ne pas dévoiler totalement son ignorance.
Le fait que les gardiens se soient montrés plus que vagues à leur sujet.
Il se contenta de sourire, le regard pétillant, le coeur battant.


"Oui, vous les connaissez, sinon vous ne seriez pas là. Et bien sachez qu'il y a quelques temps, La jumelle du Théâtre, Liliane, a commencé à avoir des doutes sur son frère Rociel. Celui-ci adoptait un comportement étrange dont j'ignore les détails avec exactitude. Elle l'a traité d'imposteur. Peut-être qu'elle avait raison, qui sait."

Avis, commentaire dérangeant.
Poison distillé de l'ignorant qu'il était.
Il le nota sans y acccorder plus d'importance... pas encore.

Il l'écoutait avec beaucoup moins d'avidité soudain, plus calme.
Très calme même et les yeux rivés au sol, la tête un peu baissée.
Son attention envers Vasco était telle qu'il aurait pût bousculer quelqu'un sans s'en rendre compte.

Lentement en lui se dessinait un tableau qu'il avait hâte de terminer.
Un immense puzzle avec de minuscules petites pièces qui s'emboîtaient...
Plus ou moins difficilement.

Les deux personnages de ce théâtre sanglant, le terme était juste.
Liliane et Rociel.
La Reine de Coeur et le Chapelier Toqué.


"Rociel a renversé la tendance et Liliane a été écartée du pouvoir. Certains la prétendent déjà morte, ou tout du moins définitivement écartée de la monarchie. Certains Rociélites ont tendance à jublier, et les Lilianites à craindre pour leur place. Des rumeurs courent dans les couloirs, prétendant que Rociel serait devenu fou. Mais nous en sauront plus quand il aura organisé une réunion avec certains nobles du palais."

Réunion dont il ne ferait évidement pas partit.
Ce qui faisait encore des rumeurs à écouter et disséquer avant de juger.
Mais il n'en était pas vraiment ennuyé, cela permettrait de connaitre l'avis des vampires.

Soit... mais et lui?
Il était Rociélite, devait-il jubiler de cette situation?
Si seulement la situation lui était plus clairement exposée...

Des détails, il voulait des détails.
Comment l'avait-il écarté du pouvoir?
Y avait-il eut des témoins?

Ses lèvres le brûlèrent tandis qu'il étouffait ses questions.
Pas encore... un peu de patience.
Vasco n'en avait pas terminé avec tout cela.

"Comme vous l'aurez remarqué, complots et murmures foisonnent. Quoi de plus normal dans ce climat d'insécurité? Mais j'y pense, selon votre lignée, vous n'aurez sans doute pas à vous faire du soucis. Si vous êtes Rociélite, j'imagine qu'il vous sera assez facile d'obtenir un rendez-vous avec le monarque."
"Effectivement, si je suis Rociélite. Mais pour l'instant, malgré ma lignée, je reste encore assez neutre face à ses évènements. Je préfère décider par moi-même plutôt que de suivre les Rociélites avec qui je n'ai qu'une morsure en commun... C'est peut-être présomptueux de ma part, et même assez dangereux mais c'est ainsi que j'agis et je ne changerais pas, même ici..."

Dangereux, cela l'était certainement.
Et certainement très orgueilleux de sa part.
Il ne changera pas? Tiens donc... mais il avait déjà commencé.

Preuve en est ces crocs hors de sa bouche et la faim grandissante.
Sa curiosité sur les vampires et l'instinct qui lui disait de ralier les Rociélites.
Mais tout d'abord, rencontrer ce monarque, ce soit-disant fou...

Le Roi des fous peut-être comme dans la légende.
Lukas se contenta de sourire tout en marchant.
Les pensées déjà tourbillonnantes sur l'origine du conflit entre les deux monarques.

Encore des réponses! Cela n'était pas assez!
Pas assez pour satisfaire sa curiosité et sa faim.
Celle qui plus encore que le sang le harcelait à la souffrance pour être enfin comblée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vasco Abaddon
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 55
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Oisif
[S]tatut : Noble
Date d'inscription : 27/05/2008

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: [M] de Chaton
[L]ignée: Lilianite
[G]énération: 2ème
MessageSujet: Re: Dans les brumes de l'Islande -Libre-   Mar 21 Oct - 0:31

Se nourrir? Chaque chose en son temps. D'abord prendre possession des lieux, si tant est que ce jeune vampire le désirait. L'impatience et la curiosité pouvaient former des défauts bien gênants, mais sans eux, comment avancer dans un monde inconnu? Toutes caractéristique avait ses avantages et ses inconvénients. Et Vasco avançait toujours obliquant dans un couloir. Si le froid avait été moins pressant, sans doute aurait-il indiqué le chemin par l'extérieur. Quoique ce nouveau venu devait peut-être préférer découvrir le palais de l'intérieur? Des considérations bien secondaires tout compte fait. Les murmures s'étaient éteints au loin, bien qu'à n'en point douter, les rumeurs continuaient de fuser dans la hall. Aaaah, merveille des complots et manigances de toute espèce! En quoi les vampires étaient-il différents des humains sur ce plan? Sans doute dans la fourberie. Quand on avait l'immortalité devant soi, on avait le temps de se montrer vicieux. Un petit sourire songeur passa sur les lèvres du vampire alors qu'il écoutait les paroles de Lukas. Ils ne croisaient personne, grand bien leur fasse. Enfin surtout pour ce vampire qui avançait sans sérieusement regarder devant lui. Il paraissait bien attentif, ce qui n'était pas pour déplaire à Vasco. La dernière chose dont il aurait voulu entre ses murs, ç'aurait bien été de vampires inconscients et dédaigneux de l'ambiance qui les entouraient tous.

Alors celui-ci était de la descendance du Jumeau du Chant? Vasco avait l'étrange impression que cette lignée se reproduisait plus fréquemment que les Lilianite. Mais les Rociélites n'étaient-ils pas adeptes de la création? Le phénomène devait être on ne peut plus naturel. Et Rociel aurait sans doute largement de quoi appuyer son pouvoir. Dommage que Liliane ne soit plus là pour imposer ses volontés. La situation risquait de devenir gênante, surtout si le monarque décidait de se montrer quelque peu sélectif dans les places à pourvoir. Assurément Vasco devrait aller voir pour un logement ailleurs. Peut-être retournerait-il en Espagne, là où il fait bon se promener légèrement vêtu la nuit, plutôt que dans ce paradis blanc perverti jusqu'au tréfonds des plus anciens glaciers.

La neutralité était une chose merveilleuse, car inexistante. Neutre, lui? Non. Il ignorait simplement encore sur quel territoire il lui serait plus facile de diriger ses pas. Tout n'était qu'une simple question d'opportunité. Personne n'était neutre. Non, il ne changerait pas, parce qu'il n'avait pas besoin de changer. Les choses étaient bien faites dès le départ. Et Lukas, même s'il pouvait l'ignorer, allait vite se faire une idée précise sur le rang à tenir. Peut-être même ne servirait-il à rien pour Vasco, ce qui commençait à être probable. Enfin tant pis, cela faisait tout de même une connaissance à se faire.

"J'envie votre situation. Tout juste arrivé, vous ne serez pas immédiatement sujet aux médisances communes à toutes les courts."

Le caïnite prit une nouvelle direction, baissa les yeux sur la valise de Lukas. Lui proposerait-il de l'aider? Il le faudrait, oui. Ne serait-ce que par politesse.

"Souhaitez-vous que je portes vos bagages?"

Au moins pour le confort. Mais peut-être qu'il ne voudrait simplement pas. Vasco lui-même rechignait souvent à confier des affaires potentiellement personnelles à un vampire encore inconnu. Enfin il se tenait disponible, c'était toujours ça. Et Lukas n'aurait qu'à lui tendre sa valise pour qu'il s'en charge.

"Enfin je ne peux hélas pas vous apprendre beaucoup. J'ai juste l'intuition que Liliane n'a pas été tuée, contrairement à certaines rumeurs. J'ignore si l'on m'accordera l'honneur d'assister à cette assemblée. Si oui, soyez certain que je vous transmettrai ce que j'y aurai appris. Dans le cas contraire, j'irai m'informer."

En demandant poliment, ou en fouinant éhontément dans un esprit vampirique. Vasco en avait probablement les capacités, bien qu'il n'ait encore jamais tenté l'expérience sur un caïnite en Islande. Peut-être qu'en baignant dans les complots, certains avaient développés quelques menues défenses contre ce genre d'invasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vatesis.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans les brumes de l'Islande -Libre-   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans les brumes de l'Islande -Libre-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans les brumes du Paradis [Flash Back]
» Imagine-toi dans un bateau sur une rivière... [LIBRE]
» départ pour xXx Islande... quoi? en pédalo!
» Du sable dans les chaussures, Cissy et Killian, LIBRE !
» Dans les abîmes du monde [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires :: Nouveau scénario: Renaissance-
Sauter vers: