J'ai quitté ce monde et je suis revenu transformé
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A l'aube de l'Apocalypse...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samantha Duval
.::. Gardien .::.
MODÉRATEUR
.::. Gardien .::.MODÉRATEUR
avatar

Nombre de messages : 1081
Age : 28
[P]arti : Pris?
[F]onction : Assassin
[S]tatut : Gardien
Date d'inscription : 02/07/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: {M} de Eléonor
[L]ignée: Lilianite
[G]énération: 6ème génération
MessageSujet: A l'aube de l'Apocalypse...   Lun 30 Juin - 20:11

[accès réservé]

Tu cours, comme autant de chevaux lancés à toute vitesse, tu entraines le souverain renié a travers les couloirs que tu connais mieux que quiconque...Tu sais que Sélène prendra le temps qu'il faut pour te laisser accomplir ta tâche en permettant la fuite du souverain...

L'heure sonne, comme un infime rappel du poids que porte le palais en cet instant car deja il semble trembler de toute la colère contenu dans l'imperatrice folle des lieux...Peu de temps encore, pour tous ces immortels qui pensaient avoir l'eternité devant eux...Beauté factice, mensonge éhonté, voila que la puissante alliance vampirique se dechire en son sein alors même que la Dame sanglante, reine toute puissante et vénérée, renie sa moitié sans la reconnaitre...

Et toi Veuve Noire, tu entends malgre toi le glas qui sonne, insenssible au courrou des dieux, dans cet environnement de glace...
Il te faut vaincre cette atroce apréhension car ton instinct te dirige...Tu le sais, tu le sens, la reine au regard de givre ne va pas tarder a montrer sa glaciale figure et a abbattre sur son frère toute la colère d'une perte d'elle même, imaginée...

L'Apocalypse approche pour les vampires, et cette rupture déja en partie consommée, n'est qu'un premisse des horreurs qui restent à venir...
Une aubaine pour la plupart des esclaves, des resistants ou de ceux qui convoitent le trône supreme, pour gouverner sur la nuit et ses êtres parfaits...

Faut-il qu'a ce point leur péché soient punis, qu'une hierarchie et suprematie subisse un coût jusqu'alors inestimé? Fallait-il vraiment payer un tel prix, péché et horreur que les vampires ont semé pour élever sous le regard lunaire bienveillant, toute leur force?
Il n'est pas encore l'heure de precipiter les choses, le temps manque, il est clair, mais il en reste assez pour sauver ce qui peut encore l'être.

Dans un geste rapide et inhumain, alors que la cascade de tes boucles d'or se reverse, tu te tournes vers celui qui, encore pour quelques instants, reste ton souverain. Plus que quelques mètres encore et la porte sera franchie. Alors, un nouveau destin commencera.

D'une voix calme bien qu'anxieuse, tu t'adresses à ton souverain, une dernière fois comme son sujet :

"Majesté, voila la dernière porte qui peut vous sauver...Prenez la et fuyez...Je deplore d'avoir un jour à vous traquer et sachez que du mieux que j'ai pu, j'ai tenté de vous servir et de vous aimer comme il se doit. Je ne peux ainsi me resoudre à devoir vous destester, et je conjure mon seigneur de croire à la sincerité de mes engagements envers ses majestés. Malheureusement, plus encore qu'a mes souverains, je fais allégeance a l'Ordre des Gardiens que je servirai jusqu'a ma mort...Aprésent, j'ai achevé mon devoir et je ne peux plus rien pour vous...En passant ces portes, vous prenez une nouvelle identité en laissant derrière vous votre existence passée. Par ce depart, vous reniez la courronne, et par ce fait, je ne vous dois plus allégeance. Je deplore du plus profond de mon âme cette situation absurde, mais je ne suis qu'un instrument dans l'illustre symphonie des vampires. J'espère vous avoir servir du mieux possible..."

Dans une dernière révérence, la Veuve Noire fit ses adieux au roi mourant devant ses yeux...

_________________
"J'aime mieux avoir des remords que des regrets...
J'ai des gouts simples : je me contente du meilleur..."
O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rociel Van Sogenfaur
.::. Spinner Künstler .::.
.::. Spinner Künstler .::.
avatar

Nombre de messages : 1188
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Souverain
[S]tatut : Vampire noble
Date d'inscription : 14/01/2006

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: Maître de Nikolaï
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 1ère
MessageSujet: Re: A l'aube de l'Apocalypse...   Mer 2 Juil - 17:22

Libre!!!!
Il est libre!
Il en rit le fou, il s'enivre de cette lune, de cet univers qui l'accueille, et serait-il au cinéma qu'en réalisateur pris d'un soudain accès de démence il foutrait de grands coups de pieds dans ce décor.
Il ne se reconnaît plus dans sa jumelle, un autre est devenu sa moitié.
Pourtant il ne peut se résoudre à la tuer...
Il ne peut se résoudre à tout renier.

Car c'est toujours elle qui a détruit et lui reconstruit, car c'est à Elle de défaire les derniers liens qui le rattachent à cette atmosphère vicié, car c'est à lui de trouver la force d'avancer...
Création.
Son essence bouillonne, son sang chante et parle mieux qu'aucune tirade.

Il a posé un pied dehors...
Franchi cette porte à moitié...
Encore quelques instants et il sera le paria, le renégat pourchassé.
Il en profite tant que la situation est ambigüe...

De profil, adossé contre l'un des battants de l'immense arche d'entrée, chaque pied à la frontière, le monarque pas tout à fait déchu se tourne vers celle qui l'a prévenu, la gratifiant d'un sourire et d'un regard où se lisent ses remerciements les plus sincères...
Un regard qui vaut tous les remerciements.
Suivi d'une inclinaison de la tête pour ponctuer d'un nouveau geste sa reconnaissance.


"Quelle que soit la situation, continuez à faire ce qui vous semble juste, belle enfant du sang qui me renie."

Il replie son genou, croisant les bras et appuyant la plante de son pied nu contre le bois...
Mais c'est la mauvaise jambe qu'il a retiré du sol, il est encore dans le palais.
Et alors qu'il tourne la tête pour fixer les jardins enneigés, l'obsidienne de sa prunelle se pose sur... un mouvement plus qu'une forme, une couleur plus qu'un contour...
Blanc.

Blanc...
Comme son blason perdu.

_________________
Sur votre jeune sein laissez rouler ma tête
Toute sonore encore de vos derniers baisers ;
Laissez-la s'apaiser de la bonne tempête,
Et que je dorme un peu puisque vous reposez.
Green, Verlaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liliane Van Sogenfaur
.::. Jumelle du théâtre .::.
.::. Jumelle du théâtre .::.
avatar

Nombre de messages : 1054
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Reine Folle
[S]tatut : Royal
Date d'inscription : 08/01/2006

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de:
[L]ignée: Lilianite
[G]énération: 1ere génération
MessageSujet: Re: A l'aube de l'Apocalypse...   Lun 7 Juil - 19:42

Ce sont les marches, une par une qui craquent sous ses pieds nus. C'est le marbre blanc qui se noircit, infâme poison, sous le contact de sa peau qui suinte, transpire par tout ses pores une colère sans fin, infinie. HAINE CONSUME MOI. Que tout ne devienne plus qu'un bain immonde et infect de pourriture ignoble, que les odeurs et que les mouches les dévorent entier, que la nuit deviennent la plus terrible des créatures gloutonnes, qu'elle les engloutissent jusqu'au dernier.

Qu'elle le dévore.

Et que la colère et la détresse fassent de toi leur avatar, qu'il ne subsiste plus de Liliane qu'une profonde plaie ulcérée, que les croutes qui naissent sur tes bras s'arrachent sous les assauts des ongles sales et que tout ne devienne que purulence.

C'est le sol entier qui semble se décomposer alors que Liliane approche, que la dernière marche craque sous son poids comme des os fragilisés, blanchis par l'abandon aux portes de ce palais qui n'aura été pendant des années qu'une formidable vitrine sur le mépris, les faux semblants.

Et la traitrise.

Ah oui, la traitrise. Tu la connais Liliane. Dans les yeux de ce faux frère que tu as pris pour le tien, que tu aurais aimé si son apparence grossière ne l'avait pas trahi, s'il n'y avait pas dans ces yeux la flamme de l'égoïsme. Flamme que l'ancien Rociel n'aurait jamais eue. Mais peut-être que ceci ne fut alors qu'une simple bougie à l'époque où tu étais encore une idiote. Et la colère t'as ouvert les yeux, tu la sais néfaste mais qu'importe, elle rend tout tellement bon et les êtres si futiles.

Qu'ils pourrissent tous et tombent en mares infectes. Que les Rociélites soient damnés et pendant que ces paroles te traversent le cœur, tu envoies dans ce palais une onde salvatrice et meurtrière. Lilianite aux armes, laissez parler vos pulsions.
Rociélites, soyez damnés et que la mort de votre vrai roi laisse place à ma folie. Qu'elle vous gangrène jusqu'au dernier, je vous en fais cadeau.

Cette main sur ton épaule, Rociel, la vois-tu. Où es-tu occupé à mesure l'impact de ton attitude. Souverain de pacotille, imposteur, ce sont les apparences tes ennemis, les vois-tu ? Pas plus que ces doigts qui se serrent doucement sur toi, te caressent autant qu'ils s'approchent de ton cou, de cette jugulaire aride... qui ne bat même plus.

Qu'il faudra arracher.

Ce n'est pas une claque, c'est l'ultime sermon. Comme un enfant puni, un misérable cancre incapable de retenir sa leçon. Cerveau malade et dérangé. Régidicide. La reine va t'apprendre.

Le visage du souverain rencontre le bois de la porte dans un craquement sourd, les cheveux suivent le mouvement d'une grâce aérienne.

Tiens ?

Encore un peu de beauté ?

Les doigts froids se referment sur la chevelure et tirent d'un coup sec une mèche de cheveux. Il n'y a pas de cri, où elle ne l'entend pas. Elle la porte doucement à sa bouche qui se déforme et avale chaque fibre une par une. De ses lèvres coule un liquide visqueux noir qui goute lentement le long de son visage.

Rociel.
Imposteur.

Ce soir c'est terminé.
Une onde noire se forme autour de la silhouette de la souveraine, des arcs électriques le parcourent comme autant de serpents tentateurs.

Rentre dans le palais maintenant


*RENTRE*

« ROCIEL ! »

L'onde frappe le souverain de plein fouet sans lui faire de mal. Mais son cadavre est trainé jusque dans le ventre du hall.
Liliane jette un regard vers Samantha. Et ce regard n'a plus grand chose d'humain, ni même de vampire, les yeux bleus sont devenus injectés de veines noires et la venimeuse essence qui brule en leur pupille semble bien plus terrible encore que la peste.

Liliane fais un pas à l'intérieur. Elle relâche Samantha du regard sans comprendre que cette dernière vient de prévenir Rociel. Sans ne rien comprendre de cette vampire qui est la. Elle ne voit plus que la mort.

Le vent souffle.
Les immenses portes se claquent.

_________________
Rentre ! C'est le moment où la lune réveille
Le vampire blafard sur sa couche vermeille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rociel Van Sogenfaur
.::. Spinner Künstler .::.
.::. Spinner Künstler .::.
avatar

Nombre de messages : 1188
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Souverain
[S]tatut : Vampire noble
Date d'inscription : 14/01/2006

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: Maître de Nikolaï
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 1ère
MessageSujet: Re: A l'aube de l'Apocalypse...   Lun 7 Juil - 21:22

Rire, encore plus fort, pour couvrir le masque de la mort.
Rire...
Encore et encore, préférer la folie, la vie, la folie de la vie à ce sinistre avatar que n'importe qui trouverait terrible et qui l'attendrit alors qu'il la sent si faible, presque ridicule.
Liliane...
Sa jumelle, son double et sa soeur...
Liliane qui au fond est si seule, qui sans doute pleure...

Il l'a abandonnée.
Il le sait, il mesure la situation dans tout ce qu'elle a de terrible, pour l'avenir du pays, pour les siens, pour tout ce qu'ils ont construit ensemble...
Tous les deux.

Est-il rien de pire qu'être parfaitement conscient?
Il se relève, un sourire que n'importe qui prendrait pour dément marquant tel le sceau d'une étrange euphorie son visage si gris...
Parce que, malgré tout, il continue de l'aimer son reflet dérobé...
Parce qu'il doit continuer de la protéger, de les protéger même lorsqu'elle désire le tuer...
Justement parce qu'elle veut le tuer.

Il se relève, droit et fier, parce que même blessé, même humilié et méprisé, il continue de conserver sa dignité.


"Liliane..."
Pas même le temps de s'interroger sur le ton qu'il a pris que résonne cette pensée
*Va te faire foutre.*
Là encore, pas le temps de s'offusquer alors qu'il enchaîne, encore une fois, prêt à riposter mais sans vouloir l'attaquer.
"Laisse-moi passer."

Simplement.
Il n'est même pas gentil, comme un maître chercherait à dresser un chien en lui offrant des sucreries...
Il n'est pas méchant ni sadique car il ne veut pas perdre son temps.
Pas poli non plus, ni même impérieux...

Ce sont de simples mots, dénués d'âme, qui tombent, inertes et pourtant lourd de sens, de signification surtout, tels des flocons sur le monde, comme l'eau rejoint tour à tour le ciel et l'océan, s'adapte aux changements, tantôt source pure, tantôt lit souillé, onde croupie et immonde.

Simplement...
Car il n'y a pas à chercher d'artifices ou d'accessoires, car la superficialité et les beaux atours ne sont plus de mise...
Parce que toutes ces années passées comme un rêve chamarré, comme un bal costumé n'étaient brillantes qu'au-dehors.
Que les masques finissent toujours par tomber.

_________________
Sur votre jeune sein laissez rouler ma tête
Toute sonore encore de vos derniers baisers ;
Laissez-la s'apaiser de la bonne tempête,
Et que je dorme un peu puisque vous reposez.
Green, Verlaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samantha Duval
.::. Gardien .::.
MODÉRATEUR
.::. Gardien .::.MODÉRATEUR
avatar

Nombre de messages : 1081
Age : 28
[P]arti : Pris?
[F]onction : Assassin
[S]tatut : Gardien
Date d'inscription : 02/07/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: {M} de Eléonor
[L]ignée: Lilianite
[G]énération: 6ème génération
MessageSujet: Re: A l'aube de l'Apocalypse...   Lun 7 Juil - 23:20

Douleur...
Douleur suprême qui te consume a travers ces yeux qui te toisent, les Siens, la toute puissante Liliane, ta mère, celle de ton sire et de tout les autres avant cela. Tu baisses la tête et courbes l'echine, apresent, tu sais que tu ne peux plus rien pour ton roi, qui par cette porte, ne le sera plus....

Folle, mais reine avant tout, plus puissante que le souverain deserteur...Il te faut aprésent lui obeir, et delaisser la spendide tendresse que tu eprouves pour Nikolaï...Une dernière offrande a ce malheureux qui a subit les affres d'une hiérarchie sur le point de basculer...Un affrontement royal, sous tes yeux, mais tu ne peux prendre parti, tu le sais...

Bientot les ordres royales vont retentir....
Bientot Le scorpion donnera ses ordres...
Bientot la Veuve Noire devra les executer...

Tu te tais. Que faire aprésent?
En ces lieux, chacun devra choisir son camp...Il va de soi que tous choisiront de suivre le jumeau de qui ils sont issus...Mais les gardiens? Qu'advient-il de l'ordre absolu de ne pas prendre parti? Tu as promis allégeance a la couronne, mais en tentant de s'enfuir pour sauver sa non vie, le puissant jumeau du chant a regner tout cela...

Tu poses un genou a terre en signe de reverence a ta mère, la Jumelle, car il n'y a plus qu'elle qui dicte la toute puissance des vampires. C'est elle qui faudra protéger apresent...

Tu te relèves, figée dans cette scène atroce...Que faire?

_________________
"J'aime mieux avoir des remords que des regrets...
J'ai des gouts simples : je me contente du meilleur..."
O.Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krieger Scordard
.::. Commandant Gardien.::.
.::. Commandant Gardien.::.
avatar

Nombre de messages : 531
Age : 30
[P]arti : Fidèle à l'équilibre de l'île
[F]onction : Co-Commandant unique
[S]tatut : Gardien
Date d'inscription : 27/06/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: [...]
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 3ème génération
MessageSujet: Re: A l'aube de l'Apocalypse...   Sam 19 Juil - 17:23

[Hrp : Vient depuis "Cyrano II" quand le topic sera terminé.
Bon Nikolai a dit que j'étais attendu alors désolé du temps, j'espère que ca plaira hihi.]


Tic... Tac... Tic... Tac... C'est le bruit de la mécanique du temps qui rapproche toute chose de sa fin mécaniquement prévue par le destin de chacun et orchestrée par les les vicissitudes de la vie de tous. Nul ne peut se soustraire à ce que le destin, nul ne peut le changer. Toutefois personne ne commande au destin. C'est une force supérieurs aux humains, aux vampires et aux dieux eux-mêmes. Tout ce qui se produit est de sa volonté et rien de ce qui existe ne peut l'être sans que ce soit encore œuvre de cette dernière. Le destin envisagé en tant que but dans les pauvres esprits des créatures de la création, n'est qu'un simple objectif fixé par les dieux pour la vie de chacun. Dans la conception qu'en avait le commandant, le Destin était plus puissant que les dieux. Il appartenait à la famille des constante de l'univers dont on ne peut s'affranchir.

Tic... Tac... Tic... Tac... C'est le bruit de la mécanique du Destin qui conduit chaque chose du monde vers la fin que celui a choisit. Cependant le Destin est facétieux et tandis qu'il laisse parfois certains se débattre avant de mettre en cheminement le choix qui est le sien, il utilise d'autres pour arriver à ses fins. Le Commandant était de ceux là, ou du moins se considérait-il comme tel : Un pion au service de ce que le Destin avait décidé pour son espèce, qui ne pouvait être autre chose que la grandeur et la gloire. Malgré la finesse de son raisonnement, le vampire, ne pouvait imaginer qu'il se fut autrement que comme cela, au moment où l'improbable dé du tisseur décidait de l'orientation de l'inexorable processus mécanique.

Tic... Tac... Tic... Tac... C'est le bruit de la mécanique de l'esprit du froid serviteur, qui n'inspire qu'au repos qui suivra l'accomplissement de son rôle dans la création. Le point tragiquee de sa mission était qu'elle était quasi sans fin ; heureusement, le Destin avait fait que son agent soit quasi sans fin lui aussi, du moment qu'il serait assez prudent et compétent pour se préserver. La tâche de cet agent n'était rien de moins que conduire dans l'ombre la race des vampires vers la domination mondiale et universelle. Il n'y a point de mégalomanie pour qui poursuit la recherche de la divinité effective... C'était pour ça qu'il existait : Commander l'organisation charger de pourvoir aux besoins du peuple et à l'élimination des obstacles à ce cheminement sacré...

Tac... Toc... Tic... Touic... C'est le bruit de la mécanique du Chaos duquel vienne tout les obstacles au Destin. Le grain de sable qui surgit insidieusement dans la mécanique parfaitement huilée du système. Il agit principalement de deux manières, la Violence, et la Pourriture. La première trouve son exploitation dans el changement rapide et le conflits, la seconde en gangrénant une situation pré-existante et en faisant d'elle, l'ombre de ce qu'elle fut ou devrait être. Aujourd'hui l'esprit froid du serviteur allait guider le corps pour affronter le chaos sous un peu de ces deux formes...


Huiler et lustrer les sombres mécaniques du monde.
Eliminer tous les défauts et les impuretés du système.
L'Horloger avait reçu un ordre et l'ordre, lui, était clair.
Pour que tourne les choses, il fallait : Détruire Rociel.


*Íslands þúsund ár !!! Pourquoi ?! Nous avions tout ! Tout ! Tout ! L'une des premières nations au monde, le potentiel de divinités et la race des hommes à nos pieds ! Lequel est le plus fort ? Qui a raison ? Qui a tord ?¨Est-ce toi impulsive jumelle du théâtre et de la destruction ? Est-ce toi jumeaux du chant, grand père de ma seconde vie ? Ô mes souverains puissiez-vous entendre raison vous qui pouvez tout avoir...*

Depuis qu'il avait reçu la lettre, l'esprit du Commandant hurlait de toute part... Il était partagé entre le glacial Horloger qui imposait la réflexion et le Scorpion qui n'exigeait que soit abondamment versé le sang de la cible... Le duel surement aussi sanglant que celui qui était en train de se livrer dans le hall, était toutefois très déséquilibré, et l'Horloger triompha vite de ce que le Commandant avait été jadis... Tuer Rociel ? Ça n'était pas juste. Ce serait presque criminel. Désobéir à un ordre direct ? Plutôt mourir que de sâlir ainsi son honneur de gardien... Son sang bouillonnait, mais il fallait raisonner, trouver une solution...
Réfléchir, voila ce qu'il fallait faire, et se rendre au plus vite sur les lieux ! Le commandant avait quitté ses appartements en trombe, en apportant toutes ses armes et son célèbre manteau. Ses chevalières d'argent et d'or blanc avaient scintillé de l'éclat de sa rage froide alors qu'il avait disparut dans les ombres si familières des passages secrets du château. Il avait marché vite dans le labyrinthe lugubre, s'orientant de tout ses dons de murmure et d'empathie pour progresser au plus vite vers son but : Le Hall. Il s'élança contre les dernières parois qui le séparait de son objectif. Son pouvoir de modification du réel ouvrant la voix à son imposante silhouette qui surgit soudain dans la pièce, tandis que la froideur du vampire reprit le dessus et qu'un murmure intense et puissant émergea avec force de son esprit, sans toutefois se dévêtir de sa rigueur protocolaire tranchante et imposante...

**Veuillez pardonner cet excès de zèle dans ma promptitude à vouloir me rendre en ces lieux, toutefois si j'en juge à ce que je vois, vous me semblez présentement avoir besoin de mes maigres services...**

On ne pouvait pas réellement dire à qui il s'était adressé et il est probable que chacun prendrait ce qu'il venait de dire pour soi-même. Il restait calme, posé, presque détaché du drame qui se déroulait devant ses yeux. Cette étrange aptitude à s'énerver de tout bois et à reprendre son calme aussitôt tenait presque du dédoublement de personnalité. Sans doute, les conséquences mentales fâcheuses et indélébiles dues à sa longue renaissance en tant qu'immortel. Toutefois, rien n'était moins sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ma-plume.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l'aube de l'Apocalypse...   

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'aube de l'Apocalypse...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A l'aube de l'Apocalypse
» rapport de bataille apocalypse
» Codex Apocalypse
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» "Konkour Gros Boum" fin d'année Apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires :: Nouveau scénario: Renaissance-
Sauter vers: