J'ai quitté ce monde et je suis revenu transformé
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cyrano (IIe partie) Pv : Cyllène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cyllène
.::. Humain .::.
.::. Humain .::.
avatar

Nombre de messages : 90
[F]onction : esclave
[S]tatut : humain
Date d'inscription : 24/11/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: Esclave de Sélène Van Kerman
[L]ignée:
[G]énération:
MessageSujet: Re: Cyrano (IIe partie) Pv : Cyllène   Jeu 8 Oct - 23:18

La libération, enfin...

Fallait-il que ce fusse a ce point long? Difficile? Douloureux? Pourquoi ne pas avoir céder plus tôt a la tentation? Pourquoi l'avoir tant torturée? Pourquoi ne pas avoir succomber, mettant fin a tout supplice d'un côté comme de l'autre...
A présent plus rien ne comptait dans la tête et le coeur de Cyllène, quand à son corps il était a présent tout dévoué a son geôlier noir, emprisonné dans ses bras de glace, et ce elle l'espérait, pour l'éternité...

Chaque contact était autant de bonheur que d'ivresse, chaque instant passé près de lui semblait vouloir s'étendre a l'infini, comme si rien autour n'existait, comme si ce monde d'horreur, avec ses créatures de la nuit n'existaient pas...Non il ne pouvait pas appartenir a cette race de monstre...Comment cet etre si merveilleux pouvait-il être du même monde que ces atroces crétures, ces bêtes cruelles et sans pitié...

Comment pouvait-elle l'aimer si tel était le cas? Peut-être l'exception qui confirme la règle dans son entier? Car en cet instant elle le savait, elle pourrait lui donner son sang, sa vie s'il lui demander, car rien en ce monde ne comptait plus que le regard transit qu'il lui avait jeté peu de temps avant, et qu'importe les horreurs qu'elle avait vécu jusque la...Finalement, tout cela valait la peine d'être vécu, si le reste de sa vie se passerait dans cette etreinte de fer, dans cette folle aveture, dans cet amour, peut-etre prohibé...Mais dont jamais plus elle ne pourrait se passer...

Lorsqu'elle sentit les doigts glacés du commandant denouer le lien qui tenait encore sa nudité a distance, elle fut parcourut d'un nouveau frisson de bonheur alors qu'elle se retrouvait en tenue d'ève.
A son tour, elle fit courrir ses doigts fin le longs du torse du scorpion, et alors qu'il l'embrassait fougueusement, fit tomber le tissus de sa chemise laissant apparaitre toute la magnificence du corps du vampire sous les yeux de la jeune femme, puis anhardie par cette revelation, elle defit ce qui restait pour qu'il soit à égal soit la lumière des flammes de l'âtre...Enfin quand ce fut chose faite, elle l'attira contre elle pour lui rendre son fougueux baiser et ils se laissèrent tomber sur le canapé, et roulèrent sur le sol...

Alors qu'ils étaient si proches, Cyllène murmura dans l'oreille du vampire, d'abord, un chuchottement, le prénom du vampire pour la première fois, comme un doux appel d'une amoureuse transie, suivie d'un :

"Krieger...Oh Krieger...Je n'ai jamais faibli envers quiconque, comme si j'avais toujours su qu'un seul être me possèderai, comme si je savais que tu viendrais, que tu m'aurais, et qu'en cet instant, je te fais le serment que pour toujours je t'appartiens, a toi et toi seul...Vivre sans toi n'est plus vivre aprésent..."

Sur ces mots prononcés alors comme une prophétie, elle l'embrassa de plus belle alors qu'une larme coulait sur sa joue, scellant à jamais ses sentiments, et la promesse faite à Krieger, par son amante alors, et futur bien-aimée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cyrano (IIe partie) Pv : Cyllène
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Partie de plaisir
» L'heraldique des blasons - Partie 1
» Habs vs Bruins (partie 6)
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 37 !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires :: Chambre de Krieger Scordard-
Sauter vers: