J'ai quitté ce monde et je suis revenu transformé
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sélène Van Kerman [Gardien, Assassin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sélène Van Kerman
.::. Gardien .::.
.::. Gardien .::.
avatar

Nombre de messages : 349
Age : 24
[P]arti : Neutre
[F]onction : Gardienne Assassine
[S]tatut : Hargneuse infante de Charisma
Date d'inscription : 08/07/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: Maîtresse de Cyllène
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 6ème
MessageSujet: Sélène Van Kerman [Gardien, Assassin]   Dim 11 Mai - 17:29

I. Renseignements généraux

[†] Nom : Van Kerman
[†] Prénom : Sélène
[†] Surnom : La Dame de Glace
[†] Âge : 117 ans
[†] Âge apparent :23 ans
[†]X - Génération : 6ème
[†]X - Lignée : Rociélite
[†]X - Pouvoirs : Aucun
[†] Race : Vampire
[†] Lieu de naissance : Akureyri, Islande
[†] Parti : Neutre aux tendances Rociélites
[†] Statut : Noble
[†] Fonction : Gardienne Assassin
[†] Sentiments vis à vis des humains:Sélène les place au même niveau que les Vampires, et jamais elle n’osera se penser supérieure.

II. Descriptions

[†] Description physique : Sélène est d’une beauté glaciale. Ses cheveux aussi blancs que la neige qui recouvrent constamment l’île accentuent le caractère rigide et distant de la tueuse. Sa peau est aussi pâle que celle d’une jeune fille récemment décédée. Ce teint de rose givrée. Comme une fleur, création de la nature, fauchée par l’hiver. La Dame de Glace dégage de la fraicheur, tout est immaculé chez elle, et au milieu de son visage nacré, se détachant comme la lune luisant au beau milieu de la nuit, trônent deux yeux azurs, des saphirs glacés. Et quels yeux ! Si il est certain que déceler les pensées de la Van Kerman par ses expressions est impossible, il vous suffit de planter votre regard dans celui de l’Islandaise pour ressentir tantôt sa fureur, tantôt son sarcasme, ou alors sa détermination et peut être même … son amour. Après cette courte description faciale vous pourrez faire le rapprochement avec son prénom : Sélène. Issu de : Séléné. Déesse de la nuit, fidèle à son poste, illuminant l’obscurité une fois l’astre vital envolé : La lune. La Dame de Glace est tout aussi inatteignable, toute aussi froide, nocturne, et belle que la planète lunaire.

Concernant le reste du physique de Sélène il ne diffère guère de son pseudonyme. Glacé. Grande et mince – 1,79m pour 63kg – la Dame de Glace est imposante. Non seulement par sa taille relativement élevée pour une fille, mais par son aura dégageant une froide assurance. Contrairement à ce que l’on pourrait penser la Van Kerman ne s’habille pas de blanc. Mais constamment de noir. Le contraste qui en ressort est subjuguant. Ne vous retourneriez-vous pas si, dans la rue, vous voyiez passer une sublime femme vêtue d’un corset noir duquel part une parure de la même couleur ébène, raide mais souple à la fois, soulignant tout la féminité de la dame, et que, comme une lune pleine dans un ciel particulièrement ténébreux, sa peau et sa chevelure ressortaient, lumineux ?

Cependant, Sélène, bien que consciente de sa beauté, n’en joue pas. Elle n’est pas de ces « femmes fatales » qui se prennent pour des mortelles séductrices, couchant avec tout et n’importe quoi. Car oui, la Dame de Glace est létale, mais pas besoin d’être une catin pour ça.

[†] Description caractérielle : Le caractère de Sélène est, Ô combien compliqué – comme pour la plupart des femmes d’ailleurs. Résumons et prenons les grandes lignes. Lors d’une première rencontre avec la Dame de Glace ce n’est pas vous qui ferez penser la balance en faveur du : oui vous entretiendrez de bonnes relations, ou non, vous deux ce sera électrique, voir mortel. Vous pourriez adopter l’attitude la plus agréable est flatteuse avec elle, rien n’y ferait si quelque chose chez vous la gêne. Et inversement ! Vous pourriez être le plus exécrable possible, si elle trouve quelque chose de spécial en vous qui lui plait elle ne vous lâchera pas ! Mais dans ce cas, ne faîtes pas l’erreur de croire qu’elle va se transformer en petit chienchien qui va vous suivre partout et tout faire pour rentrer dans vos bonnes grâces ! Sélène aime la difficulté et elle va vous convoiter et essayer de vous plaire, certes. Mais si une relation amicale – et plus si affinités – est impossible elle laissera tomber sans remords. Grossièrement résumé : Lors de ses premières rencontres, la Van Kerman suit son intuition. Elle ne vous aime pas. Tant pis. Elle vous aime. Tant mieux. Bémol, si d’entrée elle ne vous avait pas apprécié mais que vous oui, et que vous faites tout pour tisser des liens, Sélène va relever cet « effort » et prendre la peine de plus vous connaître. Et peut être que… Mais comme cité plus haut. Ca va dans les deux sens. Si, au départ, la tueuse vous avait bien aimé, mais que vous vous acharnez à la dénigrer et à l’injurier, son avis va vite tourner et elle va devenir une vraie garce. Ah tien, je n’avais pas abordé cet aspect. Garce. Oh mon diable ce qu’elle peut l’être. Et paix à votre âme si elle utilise cette attitude avec vous. Principalement ce sont les vampires oisives qui ont, par défaut, droit à cette facette de Sélène. Mais viennent juste derrière, les femmes fatales, les vampires qui traitent les humains comme des êtres inférieurs, les vampires qui se prennent pour des êtres supérieurs, et les concurrent(es) déloyaux – déloyales. Sélène version garce ça donne ça : une rhétorique qui devient non seulement glacée, mais mortelle ; une fâcheuse tendance à utiliser tous les moyens possibles et inimaginables pour vous faire souffrir et une très forte probabilité de déclencher un duel armé.

Autre trait très personnel de la gardienne. L’impertinence. Sélène en est la reine. Une véritable artiste dans l’art de mélanger la vanité et le respect, l’insubordination et la considération. La Dame de Glace met humains et vampires sur le même palier d’égalité. Se considérer supérieur est une erreur d’une débilité profonde à ses yeux. Sélène pourrait se retrouver devant un vampire qui lui est autant supérieur en générations que dans la hiérarchie qu’elle ne changerait pas son attitude. Les mêmes répliques acides sortiraient de sa bouche aux lèvres d’un rose pastel. Et elle s’adresserait à lui comme à un esclave. Mais fonctionnant toujours sur le système du double sens, la Dame de Glace s’adresserait à un cuisinier du palais, considéré comme un moins que rien par les nobles, comme si elle parlait à Rociel. Qualité d’une rareté effarante ou défaut d’une gravité consternante ?

Pour finir, je relèverai le plus gros paradoxe qui « habite » l’assassine. C’est une enflammée. Sélène se bat pour les causes qu’elle pense juste, et elle fait tout pour rendre ce monde meilleur. Quitte à donner sa vie pour sauver une personne qu’elle considère comme importante et « en or ». Oui, la Dame de Glace serait prête à tout pour préserver la vie de quelqu’un qui, à ses yeux, en vaut la peine. Et part le passé elle l’avait démontré envers sa famille – heureusement sans jamais payer le prix plein – et elle le ferait sans hésitations pour quelques raretés aujourd’hui encore. Cela pourrait être un humain qu’elle trouve particulièrement courageux, un vampire singulièrement bon, ou alors pour sa Sire.


[†] Histoire : Sélène naquit à Akureyri en Islande. Dans une famille aimante. Son Père Kinkel et sa mère Ameline aimaient de tout leur cœur la petite fille aux cheveux de neige. Mais lorsque Matthyias vit le jour – son cadet de deux ans – tout se corsa. Elle qui était douce et agréable était un véritable cadeau de la nature, mais lui, il était capricieux, égoïste et méchant. En grandissant les deux Van Kerman eurent droits à une éducation digne de leur rang. Histoire, géographie, sciences, langues, mathématiques, savoir vivre. Tout y passa, et Sélène et son frère devinrent de parfaits bourgeois, faisant la fierté de leurs parents. Mais les rapports interfamiliaux entre le frère et la sœur devinrent petit à petit lourds, tendus, électriques, jusqu’au jour où

__________________________________________


Sélène souffla sur le gâteau. Le petit comité familial se mit à applaudir. 23 bougies. Seul Matthyias restait silencieux. Son regard lançait des éclairs en direction de sa chère petite pouffiasse de sœur. Lui, il n’avait jamais eut droit à ça, lui, il n’avait jamais eut droit à tant d’amour, il n’avait jamais eut droit aux sourires enjoués de sa mère et de son père. S’en était trop, le Van Kerman saisit un couteau et s’avança à grandes enjambées vers Sélène qui était de dos.


"Tu va crever pétasse !"


Sélène se retourna et vit le couteau qui allait s’battre, la jeune femme se protégea, attendant une fatalité qui ne vint jamais. Lorsque la demoiselle aux cheveux de neige baissa ses mains son frère avait été mis à terre par son père. Les deux hommes se débattaient maintenant furieusement sur le sol. Matthyias qui avait l’avantage de la jeunesse envoya valser son père dans un coin de la salle, il reprit possession de l’arme et, un sourire dément aux lèvres se dirigea vers son géniteur. Deux des cousins présents allaient s’élancer quand l’inévitable se produisit. Ce fut Sélène, prit d’une rage vengeresse, qui avait saisit un sous plat en marbre et qui venait de l’assener violement sur le crane de son frère. Ce dernier s’effondra dans un hurlement de douleur sur le sol puis, plus rien. Matthyias venait de perdre connaissance. Il se réveilla quelques heures plus tard, dans un bateau en direction de la Suisse, où il serait enfermé dans un hôpital psychiatrique et soigné.


__________________________________________


La famille Van Kerman cru que c’était la fin des problèmes, mais elle ne se doutait pas que ceux-ci n faisaient que de commencer. Quelques mois à peine après cet incident, Kinkel et Ameline toujours meurtri par l’attitude de leur fils furent assassinés. C’était un soir où la neige tombait à gros flocons dehors. Sélène était dans sa chambre, faisant des recherches sur le net pour un exposé, lorsqu’elle entendit un bruit sourd puis des cris dans le salon situé au rez-de-chaussée. La belle se précipita donc en bas et y découvrit sa mère et son père, couché dans une marre de sang, leurs cous déchiquetés, leurs visages encore marqués par une horreur indescriptible. Une fenêtre était grande ouverte, laissant le froid Islandaise et la neige envahir le salon, et, à la lueur de l’astre lunaire, Sélène put voir deux hommes, de noirs vêtus, rire comme des monstres. Dans un élan de rage endiablée la fille aux cheveux de neige – qui venait de tout perdre – sortit en courant du manoir familial et se mit à poursuivre les deux inconnus. Tout ce qu’elle avait réussi à attraper c’était un manteau noir qu’elle avait revêtit en vitesse ainsi que la dague de son père qui était toujours mise en évidence sur la cheminée. Durant des heures, Sélène fila plus ou moins discrètement les deux tueurs. Elle arriva donc au centre de Reykjavik, là, près d’une salle de spectacle les deux assassins se faufilèrent par la sortie de secours et rentrèrent dans le bâtiment. Sans réfléchir Sélène s’engouffra à son tour dans la bâtisse. Et là elle rencontra la femme qui, plus tard, allait être sa sauveuse, et l’objet de la quête de furieuse haine qui animerait l’Islandaise. Elle ne l’avait pas vu et elle lui rentra dedans. Sélène s’excusa et alors qu’elle allait continuer son chemin elle s’arrêta. Oui, cette dame était étrange… subjuguant. Vu la manière dont elle était vêtue c’était une musicienne, elle était d’une beauté morbide. Ses cheveux ébène brillants alors que la lumière était absente de cette partie du bâtiment, et ces yeux… deux émeraudes qui semblaient brûlés tant ils luisaient. Sans doute, elle aussi, intrigué par cette jeune fille aux cheveux aussi blancs que la neige, aux teint rosé, au visage strillé de larmes et tenant une dague fermement dans sa main droite, la musicienne la questionna :


"Est-ce que ça va ? Et que cherchez-vous ?"


Sélène allait répondre sans réfléchir outre mesure qu’elle allait bien et qu’elle ne cherchait rien mais soudain elle fut frappée par un « détail »


"Comment savez-vous que je chercher quelque chose !"


Il y eut un silence, un silence vain où Sélène attendait une réponde. Elle avait complètement oublié les deux hommes, cette femme l’accaparait, au tant bien physiquement par mentalement. Sa beauté, et elle était si mystérieuse. Durant ce moment de répit, elle semblait sonder Sélène. Ne tenant plus la jeune fille prit congé de la belle musicienne


"Je dois y aller"


Et avant que son interlocutrice n’ait pu réagir elle s’en alla en courant, jetant un dernier regard à la mystérieuse femme, pensant que ce serait le dernier. Après des longues minutes de recherche l’Islandaise retrouva la trace des deux tueurs, ils sortaient à l’instant de la salle spectacle, elle se jeta à leur trousse et débarqua dans une ruelle. Là elle leur cria :


"Vous ! Bandes de sales rats !"


Et dans un cri de rage, les yeux baignés de larmes, elle les attaqua. Peine perdus, les deux vampires, ne firent qu’une bouchée de l’Islandaise. Et ce fut la musicienne, qui alertée, elle aussi par ses sens vampiriques, découvrit Sélène, agonisante. La belle vampire se pencha sur la jeune fille et lui offrit un cadeau, une renaissance, le don obscure, seulement, cette noble dame qui se nommait Charisma, fut arrachée à son infante par son propre sire, et il en fuit ainsi, cette nuit, alors que Sélène aurait dû mourir, elle renaquit, infantée par une fille du diable. Cependant sa nouvelle sire l’abandonna, et la longue et douloureuse transformation qui s’en suivit, Sélène, dut la vivre seule. L’Islandaise se réveilla, faible et abandonnée. Lentement elle apprit à découvrir sa nouvelle nature. Elle était devenue une Vampire, elle aussi. Mais sa vie n’avait plus de sens, elle avait tout perdu, et sa vengeance avait échouée. Prise d’une haine sans équivalence à l’égard de sa créatrice qui l’avait lâchement abandonnée, et face à l’échec qu’elle avait essuyé, Sélène prit pleine possession de sa nouvelle nature et, elle suivit un enseignement de tueuse chez un vampire de haute génération avec lequel elle ne tissa aucun lien. D’ailleurs elle ne voulait plus tisser de liens. Sa formation achevée, elle se retira en Norvège et elle noya sa douleur dans la tuerie. Elle tuait sans scrupules enfants, femmes, vieillards, vieillardes, hommes et même des bébés. A Oslo elle était crainte de tous, personne ne connaissait sa véritable identité on la surnomma donc la « Dame de Glace ». Obscure dame qui tuait vite et sans laisser aucune trace. Après bien des années, Sélène se rendit enfin compte qu’éteindre toutes ces vies ne l’apaiserait pas, elle se fixa donc de nouveau but, et accepta sa nouvelle vie, lui trouvant même de multiples avantages. Elle se rendit sur sa terre natale – désormais berceau des infants de Caïn – et se mit en tête de rencontrer les deux souverains et de profiter pleinement de son existence vampirique en temps que : Dame de Glace.


Dernière édition par Sélène Van Kerman le Dim 11 Mai - 18:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lomilende.forum-actif.net/
Sélène Van Kerman
.::. Gardien .::.
.::. Gardien .::.
avatar

Nombre de messages : 349
Age : 24
[P]arti : Neutre
[F]onction : Gardienne Assassine
[S]tatut : Hargneuse infante de Charisma
Date d'inscription : 08/07/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: Maîtresse de Cyllène
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 6ème
MessageSujet: Re: Sélène Van Kerman [Gardien, Assassin]   Dim 11 Mai - 17:30

III. Dans la vie courante

[†] Style de combat : Sélène Van Kerman utilise les arts martiaux. Le combat au corps à corps est une de ses meilleures armes. Elle s’amuse bien évidemment également de son statut de Vampire et joue avec la nuit. Sa longue expérience dans la tuerie ainsi que son agilité et sa vitesse font d’elle une adversaire redoutable. Mais la « Dame de Glace » apprécie aussi les combats à l’arme blanche. Elle est d’ailleurs toujours munie de la dague de son défunt père.
[†] Relations : Bonnes avec Jensen et Nicolas, chaotique avec Samantha, ambigüe avec Amélia et … en suspend avec sa sire.
[†] Signes particuliers :Des cheveux aussi blancs que la neige qui recouvre l’Islande.

IV. En plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lomilende.forum-actif.net/
 
Sélène Van Kerman [Gardien, Assassin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (m) david tennant ? ange gardien assassin
» Assassin X
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» Joran Dheis [Assassin]
» Azäziel [Assassin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires :: Gardiens-
Sauter vers: