J'ai quitté ce monde et je suis revenu transformé
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au cliquetis des chaînes ( Appart. Charisma )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charisma de Fontaine
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 826
Age : 36
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Pianiste
[S]tatut : Noble-Sire ignoré de Sélène
Date d'inscription : 20/05/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: Maîtresse de Satya Khan et Raphaël ( officiellement )
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 5ème génération
MessageSujet: Au cliquetis des chaînes ( Appart. Charisma )   Sam 1 Mar - 10:43

L'odeur du sang flotte encore...

Le murmure des cris aliénés résonne encore...

Le défi est lancé...

Nul pliure...

Rien ne lui a été épargné, parce qu'il a commit un crime aux yeux immortels, un acte ignoble qu'attenter a la vie de Rociel. Un nom suave qui appelle son sang, comme pour lui rappeler de qui elle est née. Les gardes la rebute, elle entend encore les paroles vulgaires mais elle n'y réponds pas. Au delà de cela, voguant parmi ses propres pensées, tournées entières sur ce géant roux. Il a plier, mais n'a point rompu. Elle le devine aux mots prononcés, elle le sens dans ce regard aussi vert que le sien. Le corps est affaiblit, mais l'esprit...Lui...Il demeure plus fort que jamais. Fondu dans l'acier de la volonté...

Un sourire est dissimulé, juste un sourire, une courbe douce et parée d'ombres. Elle respecte son silence, offre ce cadeau. Nul besoin de fouiller au delà des gestes, nul besoin de violer l'âme pour savoir. Il ne se laissera pas enchaîner, il ne se laissera pas encorder...Il ruera, il tempêtera, hurlera peut être à la face du vide, mais il le fera avec la puissance d'un gladiateur qui joue sa vie, un homme qui sait le prix du trépas...Elle...Elle, elle n'est pas faite pour mater, elle...Elle est ce qu'elle est...Et c'est justement ce qu'a entrevu son « Père ». Cette suave douceur, cette sérénité qui émane d'elle. Il attend du piège trompeur qu'il referme ses mâchoires sur l'indomptable...

Les chaines s'enlacent autour de ses doigts trop fins pour en supporter le poids, pourtant, d'une pression elle pourrait les briser, mais cela serait déchainer l'ire des gardes, un prétexte futile offert pour achever une vie. Elle n'est pas reine, elle n'est pas noble et pourtant, elle écrase de sa tendresse les invectives, les grivoiseries, elle force le respect, non pour elle mais pour lui...

Ombre immense qui la suit malgré la douleur des pas, silence écrasant de fierté. Enchainé a ses mains, voilà ce qu'il est et cette prison n'est pas pour lui. Hélas, elle ne peut ouvrir la cage, elle est ce serviteur qui regarde le rossignol mourir sous les feux luxueux d'une cage d'or.

La porte des geôles claque derrière eux, offrant un mince rempart entre le silence ouaté du palais et les gémissements des autres, de ces centaines d'autres...Le luxe en opposition a la crasse, étalage de confort et de joyaux, ils traversent les couloirs, les âmes immortelles semblent avoir déserté le chemin qui mène aux quartiers des nobles.

Cette nuit, elle lui offrira le repos, demain commencera l'affrontement car les chaines ne peuvent être brisées...Pas encore...

-Dormez cette nuit, demain, la lune accompagnera votre colère.


Un murmure effleuré pour ne point réveiller l'Endormie, petite silhouette assoupie au creux d'un fauteuil de cuir. Satya.

-Quelque soit votre haine, de quelque intensité soit votre rage, laissez l'innocence dormir. Ce sera là, ma seule demande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël Meerschaum
.::. Humain .::.
.::. Humain .::.
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 32
[P]arti : Le plus taciturne
[F]onction : Ours mal léché
[S]tatut : Humain (il semblerait)
Date d'inscription : 27/01/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: [E] De Charisma (officiellement)
[L]ignée:
[G]énération:
MessageSujet: Re: Au cliquetis des chaînes ( Appart. Charisma )   Ven 28 Mar - 3:05

Comment voir ce qui l'entoure ? Arpenter le luxe qui lui fait horreur . Ce froid aux couleurs élevées, ces odeurs masquées qui ne sont plus qu'un creux que personne ne pourra relever. La marche du condamnét est toujours longue et douloureuse, la lenteur des mouvements lui chuchote des faits passés, lui qui aimerait tant oublier, à ce moment, en ce moment. L'histoire est tout ce qu'il lui reste, la mémoire tout ce qu'il peut encore honorer alors que ces chaînes lui enlacent les poignets.
Qu'importe cette femme. Qu'importe cette créature, qu'importe les stigmates qui couvre son armures de plaies qui le privent de l'imposture d'indifférence.

Tu ne peux pas te retenir de grimacer, Raphaël, à chaque mouvement. Tu devrais observer, mais tu n'en as pour le moment, pas le courage, comme cette attente est pénible...
La dernière heure ne viendra donc jamais ? Celle que tu réclames, la fin de ce jeu morbide pour enfin... te reposer. Sous une stèle ou un charnier, que t'importe ton corps, que t'importe l'enveloppe de ce que tu n'es pas capable de protéger.

Elle s'arrête, il remarque à peine la différence des quartiers, une aîle plus élégante encore, qui trahit l'importance des "invités" triés selon l'hérédité.

Est-elle puissante ? Est ce qu'elle vient de retenir un sourire à l'instant alors que tu la dévisages de tes yeux fatigués ? Arriverais-tu à la maîtriser ?
Le résistant en toi ne veut pas mourir, n'est ce pas ? Toujours à réfléchir au moyen de se sauver.
Une enfant ? Quel silence ? Il tourne la tête et découvre la tête brune endormie. Stupeur, il écarquille les yeux, ses poings se crispent.
S'il pouvait la frapper, là, maintenant, il le ferait.

" C'est important que la viande ne soit pas trop stressée, n'est ce pas. "

Il n'a pas haussé le ton, il l'a craché en serrant les dents, pour ne pas hurler complètement sa fureur.

" Vous sembliez moins cruelle." Il ricane.
" Vous êtes la pire de tous, les autres ne feignent pas d'être différents."


Dernière édition par Raphaël Meerschaum le Mar 15 Avr - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onirie.forumsactifs.net/portal.htm
Satya
.::. Humain .::.
.::. Humain .::.
avatar

Nombre de messages : 81
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Chez les nobles
[S]tatut : Esclave
Date d'inscription : 23/09/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: [E] de Charisma de Fontaine
[L]ignée:
[G]énération:
MessageSujet: Re: Au cliquetis des chaînes ( Appart. Charisma )   Ven 4 Avr - 13:47

Rêve embrumé où ses melent des voix réelles.

Satya était loin, très loin du fauteuil dans lequel elle était blottie. La petite fille était en Inde, elle était Princesse Hindoue, juchée sur un magnifique éléphant blanc, elle était chérie et aimée... Elle était jolie la princesse dans ses vêtements or et blanc, avec ses servantes qui agitaient de longues feuilles de palme pour la ventiler. Et le kornak qui faisait aller l'imposant animal...

Chuchotements doux, mises en gardes...

Sifflement furieux d'un animal sauvage encore indompté...

Satya ouvrit ses yeux encore gonflés de sommeil et regarda avec stupeur Charisma en compagnie d'un géant roux. Jamais elle n'avait vu un homme aussi colossal... Alors d'une petite voix flutée et innocente, elle rompit l'affrontement :

- "Après les vampires, les géants... Même mes rêves ne sont pas si extraodrinaires..."

Elle leva ses yeux noirs pour contempler l'homme. Il n'avait pas l'air content. Mais alors pas du tout, un peu comme Satya quand elle se faisait gronder par Charisma. La voix de l'enfant, ses paroles, étaient chargées d'une mélodie orientale, chargée d'épices et de mystères. Ses paroles étaient hésitantes, alors qu'elle utilisait le vocabulaire récemment apprit.

- "Charisma, pourquoi il a l'air en colère?"

Puis, elle se lève, déployant ses membres maigres et chétifs, pour se lever et s'approcher de l'homme. Elle était méfiante encore, comme avec n'importe quel adulte, mais sa curiosité est plus forte encore.

- "Qui es-tu géant roux aux airs d'ours grognon?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charisma de Fontaine
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 826
Age : 36
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Pianiste
[S]tatut : Noble-Sire ignoré de Sélène
Date d'inscription : 20/05/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: Maîtresse de Satya Khan et Raphaël ( officiellement )
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 5ème génération
MessageSujet: Re: Au cliquetis des chaînes ( Appart. Charisma )   Ven 4 Avr - 22:44

Le calme et la sérénité sont les compagnes d'une pianiste perdue dans les méandres fantasmagoriques de ses semblables...Il est rare que la flamme vacille, il est rare qu'elle danse si fort qu'elle s'éteigne...Il est rare...Mais cela arrive...Surtout en cet instant où il défie ce qu'il ne devrait pas défier, il rue encore et toujours.

-Taisez vous ignorant !

Cela claque avec la douceur d'une voix susurrée, la mer tranquille d'émeraude s'agite violemment et pourtant, les intonations restent suaves.

-Vous voyez vos propres ténèbres partout, jugeant et condamnant sans même entendre...

Elle se tait car le mal est fait, elle a entendu la respiration s'accélérer, vu les paupières frémirent sous le signe du réveil. L'ébène se révèle innocence et..curieuse. Charisma sourit, elle sait que l'enfant ne changera jamais, que toujours son jeune esprit s'ébrouerait sous l'aiguillon du savoir. Les boucles noires s'agitent doucement alors que Satya se redresse. Qu'elle est devenue douce, cette fillette, petit chat sauvage qui apprend la tendresse, même si celle ci est dispensée par un démon. Aussitôt, un flot des questions s'échappe de la bouche de l'enfant, adoucie par l'accent de miel et de soleil, un éclat oublié depuis longtemps en ces murs de pierre glacée.

-Ne t'inquiète pas Satya, un jour, tu le verra sourire.

répond-t-elle doucement, la tendresse peinte sur ses lèvres incurvées. Elle s'écarte alors que la fillette s'approche, hésitante...Elle lève la tête, guettant une quelconque réaction sur le visage brut de l'écossais. Un regard empreint d'une muette menace car tout mal fait à Satya serait punit, de cela, elle en faisait le serment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël Meerschaum
.::. Humain .::.
.::. Humain .::.
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 32
[P]arti : Le plus taciturne
[F]onction : Ours mal léché
[S]tatut : Humain (il semblerait)
Date d'inscription : 27/01/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: [E] De Charisma (officiellement)
[L]ignée:
[G]énération:
MessageSujet: Re: Au cliquetis des chaînes ( Appart. Charisma )   Lun 14 Avr - 23:45

Deux obsidiennes à l'éclat plus dévastateurs qu'un phare aux naufragés, comme le regain soudain d'un espoir qu'on aurait abandonné. C'est ainsi, c'est ce qu'il voit devant la forme qui se dresse devant lui qui l'observe et le dévisage comme s'il eut été un être d'autres lointains rivages.
Meerschaum s'agenouille à hauteur de l'enfant à grand fracas de ses chaînes qui s'entrechoquent comme rappelant le rôle de chacun, en ce monde. Il ignore délibérément la vampire, il n'a pas vraiment prémédité son geste et pourtant... Il tend simplement la main, paume vers le ciel :

" Pas un ours, ni un géant, enfant d'une lointaine Orient."


Ne pas l'effrayer hin ? Ne pas la prévenir du prix du sang, de l'illusion permanente, des crimes des grands ?
En quoi est-ce utile de voiler la vérité de lourde tenture bientôt déchirée par l'horreur ? Préserver l'innocence ? A quoi bon ?
Ne devrions nous pas servir cru toute histoire, loin d'enjolivements, loin de tout merveilleux, car de toute manière sa vie finirait belle et bien par être souillée.

Mais ne préviens t-on pas les enfants par des histoires du soir ? Ne leur raconte-on pas des bribes d'un quotidien bariolé, avec quelques auréoles d'espoir ? Que même dans les ténèbres, l'enfant puisse continuer à rêver à... un Après meilleur ?

Est ce l'heure qui compte ? Est ce moment passer à souffrir qui importe ? Ou ce qui pourrait être imaginé ? Une échappée que personne ne pourrait lui dérober ?

Alors Raphaël, rappelle toi des histoires de Luciole, celle qui ne voyait pas ce qui était terne, celle qui brillait en ces abysses par sa lueur chevrotante, par ses lueurs réconfortantes...

Il y a des histoires à transmettre... Il y a des flots de vie qui doivent continuer à paraitre... meilleurs.
Pour diluer la peur, pour rendre l'horreur moins douloureuse aux âmes qui ne pourraient pas la comprendre.

" Aimes tu les histoires... Satya ?" se rappelle t-il, c'est le nom qu'Elle a prononcé.

Peu importe que quelques oreilles détestées l'entendent après tout. Que retient-on une fois mort ? Sommes nous enchainé à nos regrets ? A nos douleurs ?
Tu ne voudrais pas te souvenir de ta vie en un éternel remord Raphaël, tu n'aimerais pas montrer cette vision là à celle qui n'a pas encore éclos, peut être a-t-elle ses chances ?
Non, bien sûr que non. Elle mourra aussi, ici bas. Mais autant qu'elle meure avec le souvenir d'avoir eu quelques moments meilleurs, non ?

C'est la force et le danger de l'enfance, que de se créer à l'image de ce qui nous entoure... de ce qu'on nous amène à découvrir. On ne créée pas, on ne devrait pas créer des êtres rempli d'amertumes et de craintes.

" Je m'appelle Raphaël."


Même si l'on doit broder, sur du fil noir.... un peu de doré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onirie.forumsactifs.net/portal.htm
Satya
.::. Humain .::.
.::. Humain .::.
avatar

Nombre de messages : 81
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Chez les nobles
[S]tatut : Esclave
Date d'inscription : 23/09/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: [E] de Charisma de Fontaine
[L]ignée:
[G]énération:
MessageSujet: Re: Au cliquetis des chaînes ( Appart. Charisma )   Dim 20 Avr - 17:59

Satya lança un regard interrogateur à Charisma alors que celle-ci lui assure qu'elle finira par voir sourire le géant roux. L'enfant n'est pas idiote, elle n'a pas grandi dans un cocon ouaté de tendresse, elle sait ce qu'est la vie, elle comprend ce qu'est la privation de liberté. Dans son cas, bien sûr, c'est différent. Pas de chaines pour la retenir. Et Charisma la considère moins comme une esclave qu'un jeune esprit curieux à abreuver de son savoir, une petite chose qui serait morte sans son intervention. La jeune fille sait cela. Elle a vu d'autres humains mourir sous les canines avides, elle en a vu des misérables, pauvres esclaves qui se balancent tels des pantins au bout de leurs chaines. Elle est une privilégiée. Elle est une pupille pour la Dame Vampire sans descendance.

Le géant s'agenouilla alors à la hauteur de la petite indienne. Celle-ci eut un sourire ravi devant cette délicatesse, mais son sourire disparut alors que les chaines étaient arborées sous son nez. L'homme avait tendu la paume vers le haut... Signe de paix? Enhadie, la petite main brune e l'adolescente caressa le métal froid et sinistre des chaines, arrachant à leur propriétaire un long frisson lugubre.

Pas un ours, ni un géant...

Elle secoue la tête, faisant voleter ses boucles brunes et soyeuses.

- "Un prisonnier."

Sa voix claire énonce une vérité née de la réalité, aussi déplaisante soit-elle. Satya jette un regard de reproche à Charisma. La vampire sait ce qu'a enduré l'nefant, enchainée à ce mur crasseux dans les cachtos.

- "Mais pourquoi?"

Seulement, le géant roux la distrait, et lui demande si elle aime les histoires. Son regard grave se fait enfantin alors qu'elle se fend d'un sourire et tape des mains.

- "Oh oui! J'adore les histoires! J'en connais plein!"

Puis, comme prise par une sagesse qui n'est pas de son âge, elle se penche et susurre à l'oreille du colosse :

- "J'en racontais aux autres enfants en Inde... Pour qu'ils apprennent tout en s'émerveillant. Les histoires, les contes, ce sont des leçons."

Il se présente alors.

Raphaël.

Le nom roule sur la langue de la jeune fille alors qu'elle le répète soigneusement.

- "C'est joli. Mais étrange. Comme Charisma."

Elle adresse alors un regard enfantin à la vampire qui l'a receuillie. L'innocence flotte dans l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charisma de Fontaine
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 826
Age : 36
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Pianiste
[S]tatut : Noble-Sire ignoré de Sélène
Date d'inscription : 20/05/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: Maîtresse de Satya Khan et Raphaël ( officiellement )
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 5ème génération
MessageSujet: Re: Au cliquetis des chaînes ( Appart. Charisma )   Mar 22 Avr - 12:20

Les cils voilent l'éclat terni un instant alors que vole dans l'air un mot atroce pour certain. Un mot qui franchit la ligne innocente d'une bouche enfantine. "Un prisonnier"...Oui, plus encore, mais il est encore trop tôt pour répondre a la question muette de l'enfant. Charisma lui sourit doucement, ne relevant qu'à peine le dédain affiché de l'écume. Cela viendrait en temps et en heure, la patience était écrite en toile de fond dans son esprit.

-Des chaines oui, mais chaque verrou possède une clé, lorsque cela me sera demandé, elle sera offerte avec plaisir.

Tu exhibe des chaines, farouche, prend un plaisir malsain a les exposer aux yeux enfantins, mais auras tu le courage d'en demander l'ouverture ? Le sourire se teinte d'une malice sereine alors qu'elle assiste a cette rencontre qui eut été impossible, improbable en d'autres temps, en d'autre lieux. Elle sait maintenant que rien ne portera atteinte à la vie, à la fraicheur de Satya. Elle reste là, la pianiste solitaire, debout a côtés d'yeux qui l'ont sans doute oublié, perdu dans les méandres d'histoire fantastique, comme celles que nounou lui chuchotait au creux de l'oreille, il y a de cela une éternité...Le vert de ses prunelles ne vacille plus, il étincelle doucement comme une mer tranquille dans un écrin d'albatre..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël Meerschaum
.::. Humain .::.
.::. Humain .::.
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 32
[P]arti : Le plus taciturne
[F]onction : Ours mal léché
[S]tatut : Humain (il semblerait)
Date d'inscription : 27/01/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: [E] De Charisma (officiellement)
[L]ignée:
[G]énération:
MessageSujet: Re: Au cliquetis des chaînes ( Appart. Charisma )   Jeu 24 Avr - 19:52

La gamine semble s'être attachée au monstre. Mais n'est ce pas l'apanache des séducteurs d'outre-monde ? Ne dit-on pas que la diable s'habille de douceur pour mieux tromper ? Ainsi, l'enfant est elle-même leurrée dès son plus jeune age. Mais à quelle fin ? A quelle fin l'alimentation de cette crédulité toute enfantine ? Si ce n'est que pour mieux l'enrayer ou...

Raphaël est soudainement foudroyé : une descendance !
Les vampires n'étant pas en mesure de concevoir la chair de leur chair... Certains préparent à leur manière ce qui représentera l'extension d'eux-même ! Stupide instinct de survie que toute race en elle. Un instinct bassement animal que la perpétuation d'une lignée ! Il serrerait les poings si la petite fille n'était pas si proche.

Quel égoïsme. Etait-ce la véritable raison de ses êtres "mieux traités" ? N'était-ce pas le voeu que caressait Anna ? Il baisse les yeux, plus sombre que jamais. Si cela est vrai, alors la petite est encore en sécurité jusqu'à la fin de sa puberté, et il y a peut-être une chance de...
Une chance de...

Chut Raphaël, l'autre est encore et toujours présente, tu ne connais pas l'étendue de sa macabre puissance, il ne vaut mieux pas laisser tes pensées filer vers un avenir si peu probable.

Oui la fillette semble plus mûre que son age, la souffrance n'est pas qu'une plaie islandaise... Et le vampire malheureusement, n'est pas l'unique fléau de l'humanité qui s'élève bien souvent comme son propre bourreau.
Un sourire presque imperceptible s'annonce à la commisure de ses lèvres, aussitôt figé par les deux dernières remarques.

Puis le sourire grandit, plus narquois alors que sa tête se tourne vers Elle:

"Prenez un chien, si vous voulez que celui-ci lève la patte, Charisma."

Des meurtrisures aux croutes séchées, s'égouttent lentement un flux discret. L'ours ou la bête enchaînée fait vraiment piètre figure, crasseux et pouilleux, couvert de multiples hématomes quand ce ne sont pas de fraiches cicatrices qui tranchent encore de leur éclat rosé serti d'un pourpre nauséabond. Pourtant il ne se plaint pas, ni de la vermine qui s'attaque aux blessures encore purrulente, ni de son apparence sordide. Il est presque reconnaissant à la petite fille de ne pas s'en effrayer là où tout enfant normalement constitué se serait enfui.

"Crois tu aux fées, Satya ?"


Il prend une inspiration quelque peu saccadée, avant de carrément s'assoir sans se préoccuper d'avantage de ce qui l'entoure.

"Les habitants de mon village pensaient que ma mère était l'une d'entre elles. Elle avait la joie simple des seelies, à tel point que ma grand-mère la comparait aux Ban-sidh de nos lointaines légendes.
De femmes capables d'emmener les mortels sur les terres mystiques, on les disait enjoleuses et irrestibles mais aussi très belles. Elles avaient coutûme de se transformer en cygne majestueux...
Aussi ma mère, qui même adulte conservait son esprit d'enfant, était persuadée qu'elle en était une. Peut-être suis-je vraiment un géant ?,
ajouta-t-il d'un sourire.

"Je suis né ici, je connaîs la moindre des sources, le moindre fourré. Peut-être bien l'un des derniers indigène 'libre' de cette île. S'il n'y avait pas eu ma grand-mère pour m'expliquer l'autre monde, je serai probablement aussi ignare que les autres. Si je n'avais pas rencontré ma propre fée, je serais probablement déjà mort. Ma grand-mère venait comme toi, d'une autre terre, quoi que sans doute moins éloignée. Je me suis habitué à porter le symbole de ses aïeux, des braves qui malgré l'opression n'ont jamais cessé de lutter jusqu'à la fin pour leur honneur.
Mais ce sont d'autres histoires d'hommes."


Il prend une pause pensive, ne sachant plus lui-même à quoi rime de dévoiler son histoire, hausse les épaules et reprend, plus laconique :

"Ma mère était persuadée que celui qui me donna à elle, n'était pas de ce monde, qu'il venait comme elle de terres surnaturelles. Je n'ai jamais pu le vérifier, mais il est vrai que ma petite soeur ne semblait pas appartenir à ce monde morose et terne tant elle était lumineuse. Ainsi, pensant que j'étais un cadeau de celui qui tout aussi mystèrieusement lui était apparu _lui enlevant son premier époux_ et avait disparu, elle se remémorra les anges.
C'est ma grand-mère, qui dans l'espoir de voir un jour les choses s'arranger, m'appela tout naturellement du nom de l'ange de la guérison, celui qui sauva Tobie de sa cécité et marcha avec lui jusqu'à sa nouvelle femme. Elle espèrait que comme lui, je lèverai le voile d'aveuglément et marcherai à mon tour vers cette espèrance. Dans le coran, l'ange qui porte mon nom est l'un de ceux qui annoncera le jugement dernier.

Et toi, que crois-tu que je sois, petite fille ?
Si les monstres existent, peut-être que leur opposés aussi non ?

Tu sais ce que signifie Charisma ? On pourrait dire qu'il ressemble un peu à ce que ma grand-mère décrivait des Ban-sidhs."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onirie.forumsactifs.net/portal.htm
Satya
.::. Humain .::.
.::. Humain .::.
avatar

Nombre de messages : 81
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Chez les nobles
[S]tatut : Esclave
Date d'inscription : 23/09/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: [E] de Charisma de Fontaine
[L]ignée:
[G]énération:
MessageSujet: Re: Au cliquetis des chaînes ( Appart. Charisma )   Mer 7 Mai - 21:47

[Allez, je me lance, veux pas vous faire poireauter trop longtemps^^]

Dans le regard de l'adolescente, c'est un éclair de scepticisme qui voile les yeux noirs. Charisma assure qu'elle donnera la clé quand Raphaël la demandera. Alors pourquoi l'enchainer dans ce cas? Il se jouait quelque chose entre ces deux-là qu'elle ne comprenait pas. Il n'était que colère d'être ainsi réduit au rang d'esclave, grand ours roux attaché pour être exhibé devant les badauds.

Satya ne se sentait pas esclave elle-même. Bien sûr, elle avait apprit que les vampires étaient les maîtres ici et avaient des serviteurs, mais cela ne la dérangeait pas outre mesure : dans son pays, c'étaient des humains qui avaient ce rôle. En Inde, les castes rendaient impossibles toute ascension sociale : on naissait pauvre et on mourrait dans la misère. C'était le cas de la gamine. Certes, elle était libre dans son pays, libre de voler, d'être maltraitée, de pleurer...

Ici, elle avait trouvé une dame pour lui apprendre tout ce qu'elle devait savoir. Ici, peut-être et si elle s'y prenait bien, elle avait un espoir de devenir quelqu'un. C'était étrange comme raisonnement, mais si Charisma s'attachait assez à elle, si elle en venait à l'aimer, peut-être lui rendrait-elle sa liberté pour devenir une femme? Peut-être la laisserait-elle partir loin de l'Islande...

C'étaient des rêves d'enfant, mais c'était si bon de rêver... Satya aimait les histoires. Elle avait les pieds sur terre, mais savait aussi avoir la tête dans les étoiles. C'était l'apanage de la jeunesse et de l'innocence.

Elle remarqua alors que Charisma arborait un petit sourire en les regardant tous les deux et se détendait même. Allons, avait-elle pensé que le géant hirsute lui aurait fait peur ou du mal? Certes, il était sale et sentait un peu mauvais, mais la gamine était habituée à cela. D'ailleurs, son regard s'éclaira :

- "Tu sais, il y a une grande baignoire à côté... La nuit de mon arrivée ici, j'étais toute sale et puante, mais moins que toi et j'ai pris un bain... c'était la première fois."

En quelques mots, elle venait de laisser Raphaël découvrir une partie de son passé miséreux. Il suffisait d'un peu de logique et de réflexion pour en tirer les conclusions qu'il fallait. Elle ne fit pas attention à la réplique de l'homme envers Charisma concernant le chien. Mais toute son attention fut de nouveau acquise quand il lui demanda si elle croyait aux fées. Une lueur émerveillée s'alluma dans son regard alors qu'elle acquiesçait vigoureusement. L'homme s'assit et elle fit de même, s'asseyant en tailleur, toute ouïe alors qu'elle savait déjà qu'il allait lui raconter une histoire.

Et de fait, il lui raconta bien une histoire... son histoire. Elle découvrit ainsi de nouvelles créatures inconnues dans son pays. Il lui dévoila une partie de son passé, teinté de belles légendes et de féérie. Il lui parla des anges et du nom de l'un d'entre eux. Avide de savoir, elle le regarda :

- "Tu pourras m'apprendre? Je ne connais pas cet ange, je ne connais pas le Coran non plus comme tu dis... Et de quel pays venait ta grand mère?"

Elle eut un petit sourire en coin alors qu'il lui demandait ce qu'elle croyait :

- "Je crois que tu n'es pas tout à fait un simple mortel, c'est pas possible en ayant eu une grand mère, une maman et une soeur comme ça... Je crois que nous avons tous une part de magie... Oui, je crois aux contes de fées Raphaël : il y a quelques mois, je n'étais qu'une pauvre petite hindoue qui survivait dans la rue, sale et en haillons et maintenant, je suis habillée de riches tissus, je sens bon, et j'apprends... Les femmes, chez moi, n'apprennent pas. Je sais lire! Et je commence à bien savoir écrire aussi!"

Elle était fière d'avoir accès à l'éducation et cela se voyait dans sa façon de s'animer.

- "Charisma est... différente. Elle ne me regarde pas avec gourmandise. Les monstres et les fées existent. Je pense que des monstres peuvent être des fées victimes d'un sort et que des fées peuvent devenir des monstres. Charisma est comme les premiers : sa nature est monstrueuse, mai son âme est féérique. Ca s'entend quand elle joue du piano..."

Elle pencha la tête sur le côté et reprit, perplexe :

- "Mais je ne comprend pas pourquoi tu es ici..."

Elle regarda Charisma, attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charisma de Fontaine
.::. Vampire noble .::.
.::. Vampire noble .::.
avatar

Nombre de messages : 826
Age : 36
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Pianiste
[S]tatut : Noble-Sire ignoré de Sélène
Date d'inscription : 20/05/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: Maîtresse de Satya Khan et Raphaël ( officiellement )
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 5ème génération
MessageSujet: Re: Au cliquetis des chaînes ( Appart. Charisma )   Sam 10 Mai - 0:13

Elle n'oppose que sourire a l'agression, à l'insubordination...D'autre aurait sévit, aurait fait tâter de leurs pouvoirs...Elle non. Elle se contente de poser un regard émeraude, lumineux par la présence de Satya sur ce nouvel humain qu'elle ne sait comment prendre...Elle sourit et ne dit rien. Peut être attend il une sentence ? Un jugement qu'elle ne se permettrait pas de donner. Il ne réalise pas la chance...Mais....Est elle une chance ? La sérénité s'envole, le calme se trouble lorsque les lèvres viriles l'abreuvent de jugements...Etrange...il lui faudra coucher sur papier les émotions et les sentiments, trop fort pour être véritablement exprimé autre part que par la musique....Trouver l'harmonie...V oilà ce qu'elle devait faire....

Et la voix grave chante...Berce Satya de rêve et d'enchantements...Ce qu'il a connu, son enfance, sa vie...Elle écoute, même si son regard porte au loin, elle écoute...La musique est transcendante, merveilleuse par l'intensité qu'elle dégage...Et pourtant, ce n'est qu'une voix qui parle...De fées, d'ange, de choses qu'elle a longtemps oublié...A la voix écossaise se mêle celle plus douce de nounou...Un diamant perle aux frontière de l'émeraude, mais il sera a jamais secret...

Satya parle et ces mots sont autant de baume, de douceurs faites a son coeur...Elle avait douté, elle avait douté qu'une nuit, la petite indienne s'ouvre...Découvre ce que cachait les légendes et les mythes...Démons ? Peut être, parfois...Ange ? Si seulement, mais le sang est ce qu'il est...Charisma sourit, avec mélancolie...Douce Satya, sauvage Satya qui découvre que l'amour est hors frontière...Essaie de convaincre l'ours sauvage...Essaie, mais ton oeuvre est perdue d'avance...Homme qui s'enchaine a ses propres jugements, ces propres pensées...

-Il est ici car c'est un ordre du roi...Tu te souviens de lui Satya ? Il a jugé bon de mettre la vie de Raphaël entre mes mains. Pense tu qu'il a fait le bon choix ?

Question égoïste !!! Si peu semblable a ce qu'elle est !! Et pourtant, elle franchit ses lèvres sans qu'elle ne puisse la retenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël Meerschaum
.::. Humain .::.
.::. Humain .::.
avatar

Nombre de messages : 768
Age : 32
[P]arti : Le plus taciturne
[F]onction : Ours mal léché
[S]tatut : Humain (il semblerait)
Date d'inscription : 27/01/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: [E] De Charisma (officiellement)
[L]ignée:
[G]énération:
MessageSujet: Re: Au cliquetis des chaînes ( Appart. Charisma )   Jeu 22 Mai - 12:48

- Je ne crois pas... Que mon hygiène importe peu. Quoi que si cela dérange mon nouvel "acquéreur", il devra en supporter l'odeur.

Remarque acide, quelque peu puérile, qu'aussitôt persifflée, Raphaël regretta. Mais c'était ainsi, il ne pouvait dissimuler son hostilité aux vampires, aussi attentionnés qu'ils paraissent.
Meerschaum connaissait leurs deux visages, et s'il en fallait pas trop effrayer la petite fille, il était difficile de ne pas faire preuve d'animosité.

Il ne s'était pas étonné de sa remarque, les esclaves arrivant en Islande avaient souvent passé du temps dans les cargaisons, sans plus de soin. La plus chanceux mourraient pendant la traversée, et la plupart... aux cuisines.
Cela rappelait une ancienne guerre, vieille de près de 200 ans, sauf qu'au lieu d'être gazés après les douches, les humains étaient livrés à l'appétit voraces des créatures nocturnes. Si les humains pouvaient être entre eux des plus cruels, les vampires issus de leurs germes, avaient su s'élever encore plus haut dans le culte de l'insanité.
Le Vampire, n'était en soi, qu'un homme muté, dont les mauvais côtés étaient exacerbés, à en effrayer les pires dictateurs.
A se demander d'ailleurs, si ceux-ci, n'avaient pas fait parti de ses monstres.

- T'apprendre ?

Sa voix se fit murmure, comme s'il se parlait à lui-même.

- Je ne sais même pas combien de temps l'on peut survivre ici bas.

*Et je ne resterai pas.*

- J'essaierai Satya. Même si j'ignore si j'en aurai et le droit... et le temps.
Celui qui me sera imparti ici, te sera réservé.
achève t-il d'un sourire.

- Ma grand-mère venait de la lointaine Ecosse, pays des brumes et des landers. Pays de beaucoup de légendes et côntes.

L'effervescence de la petite indienne ne pouvait qu'agrandir son sourire... Malgré la teneur de ses propos, malgré son impression de rêve nuancé de cauchemars. Raphaël se renfrogna alors, peu à peu, marmonnant...

- Mais les Ban Shee souvent confondues aux Sidhs, ne sont annonciatrices que de mort.
Ses monstres peuvent se teinter d'humanité, pour mieux engourdir les âmes, avant de les broyer vers l'enfer.


L'ultime réponse du vampire ne peut que le conforter à cette idée. S'il trouve étrange tant de sentimentalisme auprès d'un de ses démons, il ne cherche pas à les comprendre. Raphaël essaie de contenir sa rage, pour en pas effrayer sa nouvelle compagnie. Il essaie désespérément de relâcher l'étreinte de ses poings dont les phalanges blanchissent dangereusement. Il essaie de ne pas garder ses paupières closes, de paraitre calme et presque serein, mais comme tu l'as pensé Charisma, c'est...peine perdue.
Il explose :

- Et qu'est ce que ce "roi" attend de moi ? Quelle tortures va t-il mettre en œuvre ? Est ce que tout ceci fait parti de la mascarade ?
Veut-il reproduire une ancienne scène de mon passé ? Et vous vous trouvez différente Charisma ? Vous êtes identique. Donner pour mieux arracher, c'est là votre concept, vous délecter de la douleur de ceux dont vous êtes issus, soit disant pour vous élever au dessus !
Laissez-moi en rire Charisma, je doute que le Roi de votre si 'paisible' Royaume m'amnistie de l'acte que j'ai commis.
Comme je me doute que les pires des châtiments est en maturation, par vos soins n'est ce pas ? Vous faîtes parti du rouage. Nul être qui attenterait à la vie des monarques ne peut survivre, d'autant plus s'il est humain, et encore plus si c'est un ancien résistant!


La dernière phrase a fusée sans qu'il ne pu la retenir. Il ne s'en est même pas aperçu. Meerschaum affaisse ses épaules, les membres douloureux, le sang toujours ruisselant.

- S'il vous reste une once d'humanité, comme vous le prétendez, vous abrègerez cette scène et me conduirez de nouveau aux geôles, que les bourreaux terminent ce qu'ils ont commencé.
Mais cela vous fait plaisir, n'est ce pas ? De voir un homme aimer et pleurer ?

... sans même épargner l'innocence des enfants.

Oui Charisma, vous êtes sans doute différente. Vous êtes sans doute pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onirie.forumsactifs.net/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au cliquetis des chaînes ( Appart. Charisma )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au cliquetis des chaînes ( Appart. Charisma )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ménage de l'appart ( Nirina)
» Thomas a l'appart { pv libre}
» Le canard déchaîné - N°1 - 26/02/2012
» [Guide] La pêche à la chaîne ! Comment avoir des shiny le plus rapidement possible
» Chaînes youtube sur l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires :: Coursive de l'Aube :: Chambre de Charisma de Fontaine-
Sauter vers: