J'ai quitté ce monde et je suis revenu transformé
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alivianne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alivianne
.::. Humain .::.
.::. Humain .::.
avatar

Nombre de messages : 270
Date d'inscription : 27/11/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de:
[L]ignée:
[G]énération:
MessageSujet: Alivianne   Mer 28 Nov - 18:17



I. Renseignements généraux

[†] Nom : Floc'h
[†] Prénom : Alivianne
[†] Surnom :
[†] Âge : 25 ans
[†] Race :
Humaine
[†] Lieu de naissance : Lorient
[†] Parti :
[†] Statut :
naufragée
[†] Fonction :
échouée
[†] Sentiments vis à vis des jumeaux et vampires: curieuse de tout ce qui est différent d'elle, mais pas folle pour autant, elle tient à la vie.

II. Descriptions
[†] Description physique :
Fille de bretons elle en a le type. De longs cheveux roux ondulés, parfois bouclés selon l'humidité de l'air, ils lui arrivent dans le bas du dos. Sa peau est blanche parsemée de taches de rousseurs, et ses yeux verts sont déjà entourés de fines rides dues aux heures passées en mer a les plisser pour lutter contre la réverbération du soleil sur l'eau. Ses joues rondes lui donnent un air poupin et la font passer pour plus jeune qu'elle n'est .De taille moyenne voire petite, elle s'habille simplement, préférant la fonctionnalité des vêtements de mer à la beauté passagère des instruments de tortures de la mode. Elle a néanmoins un faible pour la beauté éthérée des tenues issues du passés . Ses mains un peu calleuses témoignent du nombre d'heures passées a apprendre la navigation.

[†] Description caractérielle :
Curieuse avant tout de la différence des autres qu'elle apprécie et prend plaisir à découvrir et à comprendre. Alivianne est une jeune femme réservée et discrète mais au caractère pourtant bien trempé: elle déteste qu'on lui dise ce qu'elle doit faire et n'hésite pas l'ouvrir bien grande quand elle estime avoir quelque chose à dire. Têtue et acharnée au point qu'on l'a dit parfois bornée, elle estime pour sa part que sa persévérance est une qualité. Petite dernière de sa fratrie, elle est capricieuse mais a appris depuis longtemps qu'un joli sourire et un regard implorant sont plus efficaces que cris et pleurs .Elle a horreurs des compliments qui ont tendance à la faire rougir plus qu'elle ne le voudrait .La sociologie et l'anthropologie sont sa passion d’où découle sa curiosité et sa tolérance. Un brin rêveuse cela la rend souvent naïve et idéologiste.

[†] Histoire :
Juin 2166, université de Brest: une jeune fille se presse devant le tableau d'affichage, le regard anxieux. Après quelques secondes d'agitation oculaire intense, le regard se pose sur une ligne que le doigt souligne avec un léger tremblement. Puis un sourire enfin, le souffle retenu qui revient, Alivianne se retourne et quitte la foule. Alors qu'elle se dirige vers sa vieille Renault une voix l'interpelle
" Hey Ali attend! J'ai vu tes résultats félicitation! C'est pas tous les jours qu'on est major. Tu viens fêter ça avec nous ? On va au Havana avec Marie et les autres."
Cette voix elle la reconnaît facilement c'est Alban, son ami parfois amant. Elle le regarde et lui fait un sourire d'excuse
"Je te remercie mais tu me connais la foule c'est pas trop pour moi. Et puis j'ai des choses à faire…"
Il est déçut mais ne le laisse pas paraître
"Je vois. Tu part quand?"
"Ce soir si le temps me le permet. Tu sais cela fait des mois que je le prépare ce voyage. J'ai vraiment hâte de me retrouver toute seule à la barre avec l'océan et la mer devant moi."
"Bonne chance. Tu nous manquera."
"Merci"
Un dernier sourire et elle s'installe au volant: direction le port et la Traviata, son petit voilier qui l'attend.

Quelques mois plus tard, elle est en Écosse. Elle regarde la carte: prochaine étape les îles Féroé. Elle se demande comment les gens vivent sur ces petites îles si loin de tout, curieuse de les rencontrer de vivre quelque temps avec eux et de partager leur quotidien. Son tour d'Europe à la voile se passe bien elle a fait beaucoup de rencontres intéressantes et son voilier, bien que petit, tient bien la pleine mer.
Alivianne est pressée de gagner les îles, l'Écosse l'ennuie, pourtant un coup de vent est prédis, elle connaît la violence de l'Atlantique au nord des shetland; c'est pas bon. Elle calcule et recalcule sa route trouvant enfin un moyen de passer au plus juste. Peut être aura-t-elle un peu de mer mais en prenant la route maintenant et en prenant nord est puis plein nord elle devrais éviter le gros de la tempête et gagner les îles.
Oui mais, car il y a toujours un mais lorsque l'on tente de défier la nature, la météo c'est bien mais c'est pas très précis .
Qui aurait pu prévoir le manque de vent la clouant presque sur place deux jours durant en plein milieu de sa route? Qui aurait pu prévoir que la tempête qu'elle voulait éviter avait décidé de prendre du poil de la bête et un peu d'avance? Assurément pas elle. Et, quand elle a vu le ciel devenir noir en plein midi, elle a commencé par se maudire de son impatience avant de descendre chercher en vitesse ciré et harnais. Elle a ramené les voiles, ne gardant qu'un petit bout de grand voile. Et puis l'attente, le vent qui se déchaîne, les lames qui tentent de vous emporter au fond et de renverser l'embarcation, le sel qui pique les yeux et assèche les lèvres, le froid et l'humidité qui s'infiltrent partout et la lutte constante contre les éléments pour rester sur l'eau, pour prendre chaque vaque de front afin que le bateau ne roule pas. La peur aussi que la prochaine vague, même prise de front, ne soit trop forte et mette le bateau à la verticale, le faisant par la même chavirer. Le soulagement aussi d'être encore en vie après chaque lame affrontée. Et quand la tempête de passe, enfin, elle la laisse harassée après deux jours sans dormir à lutter contre les éléments déchaînés.
Alivianne regarde les dégâts: l'intérieur inondé doit être écopé en premier lieu, le bout de voile qu'elle avait laissé n'est plus qu'un lambeau qui flotte négligemment a l'air et elle a des contusions un peu partout ainsi qu'un impérieux besoin de sommeil . Étonnée d'être encore en vie alors qu'elle pensait y rester, elle fond en larme, tension des deux derniers jours qui s'échappe, peur qui trouve réconfort nerfs qui lâchent.
Après ce petit laisser allé, vient le temps des reparations: vider l'eau entrée dans le bateau, enlever les lambeaux de vieilles voiles, vérifier tout les bouts et voire ceux à changer, manger, dormir et faire le point. Seulement voila, le point elle le fait au GPS, mais le GPS, si il a l'habitude de prendre la mer et n'éprouve aucun mal de mer, prendre des bains d'eau de mer il aime beaucoup moins. A tel point qu'il boude et refuse de s'allumer. Qu'a cela ne tienne, Alivianne est gaillarde elle va le faire à la boussole son point et c'est pas la capricieuse machine qui va lui dicter sa vie, elle a résisté à la tempête elle peut bien contrer une panne électrique. Bon maintenant, vous avez déjà essayé de faire le point en pleine mer et sans aucun point de repaire? Non? Ben vous avez raison, vous perdriez votre temps c'est pas possible. Bon la il faut avouer, que notre petite marin solitaire passe par un moment de découragement bien profond en s'imaginer errer sur la mer pendant des semaines finissant par mourir de faim et de soif. Avec dépit, elle regarde sa table à carte inutile et les cartes detrempées étalées dessus et son œil est attiré par un carte un peu différente: une carte non pas de la mer mais de ce qui s'y reflète: une carte du ciel. Prise de frénésie elle se met a fouiller dans son coffre et en ressort un sextant, bénissant son père qui a insisté pour qu'elle en prenne un.
Elle le tourne et le tripatouille en tout sens, déchiffre trois fois le mode d'emploi gondolé et dont l'encre a bavé. Enfin le soir venu à la lueur des étoiles et d'une torche improvisée, elle détermine ou elle se trouve et qu'elle direction prendre. Enfin rassurée, elle remet les voiles impatiente de pouvoir enfin trouver une terre habitée, sans se douter que son point a été faussé. Et quand deux jours plus tard, elle voit une terre, elle ne peut se douter que c'est l'Islande et non les îles Féroé.

III. Dans la vie courante
[†] Style de combat : z'avez déjà vu une fille se battre? Ça tire les cheveux ça mord et ça griffe. Mais bon elle sait aussi mettre de jolis uppercut .

[†] Relations : curieuse des gens et de la manière dont-ils vivent l'anthropologie en plus d'être son métier est aussi sa passion.
[†] Signes particuliers :
Elle joue du fiddle, c'est à dire du violon mais ne joue que du folk irlandais et plus particulièrement des airs irlandais. Elle a aussi appris a jouer du Bodhràn à l'oreille, un espèce de tambour, irlandais lui aussi.
Une certaine propension aux jurons Haddockiens.

IV. En plus
Les premières personnes qu'elle rencontrera conditionneront sa ligne de vie sur l'Islande

[hrp] espère que vous me pardonerez la faiblesses de descriptions[/hrp]


Dernière édition par Alivianne le Lun 29 Sep - 23:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rociel Van Sogenfaur
.::. Spinner Künstler .::.
.::. Spinner Künstler .::.
avatar

Nombre de messages : 1188
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Souverain
[S]tatut : Vampire noble
Date d'inscription : 14/01/2006

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: Maître de Nikolaï
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 1ère
MessageSujet: Re: Alivianne   Mer 28 Nov - 18:31

Bonjour et bienvenue!

Malgré quelques fautes d'orthographes qui parsèment la fiche (rien de très grave, mais c'est tout de même dommage), je trouve le personnage intéressant et original (surtout parmi une bande de fous furieux qui s'acharnent tous à être plus psychotiques/pates les uns que les autres... Enfin un peu d'humanité dans ce monde démentiel! *en verserait presque une larme*)

Bref, je n'aurais qu'une demande avant la validation: pourriez-vous choisir un avatar?
*Si vous n'en avez pas trouvé ou ne savez comment le mettre, n'hésitez pas à faire appel à l'un des admins: ce ne sont pas de mauvais bougres, et la plupart se feront un plaisir de vous croquer aider*

ps: pour le violon, serait-il juste possible de préciser si c'est pour elle un loisir, ou si elle a vraiment un bon niveau?
*redoute un énième virtuose aux talents multiples, même si heureusement, cela n'a nullement l'air d'être votre cas*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alivianne
.::. Humain .::.
.::. Humain .::.
avatar

Nombre de messages : 270
Date d'inscription : 27/11/2007

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de:
[L]ignée:
[G]énération:
MessageSujet: Re: Alivianne   Mer 28 Nov - 19:16

voili voilou modifications apportées, j'espère qu'elles vous sieront.

ps:pour le violon si virtuose elle avait été c'est musicienne qu'elle serait devenue et non anthropologue. Et pis comment une jeune fille aussi banale qu'elle pourrait arriver au niveau ô combien superieur de ces êtres qui ont l'eternité pour apprendre Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rociel Van Sogenfaur
.::. Spinner Künstler .::.
.::. Spinner Künstler .::.
avatar

Nombre de messages : 1188
[P]arti : Loyaliste
[F]onction : Souverain
[S]tatut : Vampire noble
Date d'inscription : 14/01/2006

Carnet pourpre

[M]aître/Esclave de: Maître de Nikolaï
[L]ignée: Rociélite
[G]énération: 1ère
MessageSujet: Re: Alivianne   Mer 28 Nov - 19:54

Parfait!

*décide de ne pas relever la légère pointe d'ironie? qu'il croit percevoir dans ces paroles*

Bienvenue jeune fille!

*je sens qu'Amélia va être fan... entre bretons ^^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alivianne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alivianne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampires :: Résistants et indépendants-
Sauter vers: